Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Montréal, le 19 mai 2022 — La Fédération des cégeps accueille avec enthousiasme l’exemption de droits de scolarité accordée aux étudiantes et aux étudiants internationaux qui s’inscriront dans un programme ciblé par l’Opération main-d’œuvre dans un cégep francophone de l’extérieur de la Communauté urbaine de Montréal, annoncée aujourd’hui par le ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, M. Jean Boulet.

« Nous réclamons depuis plusieurs années déjà le rehaussement des incitatifs soutenant l’attraction d’étudiantes et d’étudiants internationaux pour favoriser la régionalisation de l’immigration au Québec. L’annonce d’aujourd’hui vient non seulement répondre à un intérêt croissant de la part de ces étudiantes et étudiants, en plus de renforcer la capacité des cégeps à maintenir des programmes d’études et à combler des places disponibles, mais elle appuie aussi les efforts des établissements du réseau collégial pour résorber les pénuries de main-d’œuvre dans des secteurs névralgiques de notre société et de notre économie », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Avec cette mesure, les jeunes encouragés à venir étudier dans le réseau collégial public au Québec contribueront d’autant plus à combler les besoins en main-d’œuvre qu’ils auront également le droit d’occuper un emploi pendant leurs études, jusqu’à concurrence de 20 heures par semaine. Surtout, ils se verront offrir l’accès à une formation de grande qualité qui ouvre sur d’excellentes perspectives d’accomplissement personnel et professionnel, au même titre que l’ensemble de la population étudiante des 48 cégeps. Ce qui permettra aussi à plusieurs de s’établir définitivement au Québec s’ils le souhaitent. Quels que soient les choix que feront ces jeunes, il est avéré que leur seule présence, durant leurs études ou au-delà, contribuera à enrichir le tissu social et culturel de leur communauté d’accueil.

Le réseau des cégeps compte actuellement environ 6000 étudiantes et étudiants internationaux. Selon une étude sur les retombées socioéconomiques de ces étudiantes et étudiants réalisée par la firme Aviseo Conseil en juin 2021, la présence de cette population étudiante contribue économiquement à la vitalité économique du Québec par un total de 85 millions de dollars en dépenses et de 62,8 millions de dollars en valeur ajoutée au PIB.

Au moment de la publication de l’étude, l’arrivée de ces jeunes de l’international dans les cégeps avait permis d’assurer le maintien d’une trentaine de programmes d’études dans les différentes régions du Québec, des programmes qui, autrement, auraient été en péril en raison du nombre insuffisant de personnes inscrites.

Par ailleurs, la Fédération souligne que cet accent mis sur les programmes en région ne devrait pas faire oublier les enjeux de recrutement vécus dans des programmes clés de l’Opération main-d’œuvre dans certains cégeps de la Communauté urbaine de Montréal. Elle espère donc qu’une annonce ultérieure puisse aussi couvrir cette réalité.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de formation aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives.

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps