Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Budget du Québec 2022-2023

Montréal, le 22 mars 2022 — La Fédération des cégeps accueille de manière très positive le budget du Québec 2022-2023 déposé cet après-midi par le ministre des Finances, M. Éric Girard, qui prévoit une augmentation des dépenses de près de 8 % pour le réseau collégial. Cette augmentation viendra financer un certain nombre de mesures de développement pour les cégeps, ce dont se réjouit plus particulièrement la Fédération qui estimait essentiel cet apport supplémentaire afin d’assurer un meilleur arrimage entre les services offerts par les établissements de son réseau et les besoins actuels et futurs de la population étudiante et de la société québécoise dans son ensemble.

« Si nous ne pouvons qu’applaudir devant l’augmentation importante accordée dans ce budget au réseau collégial, qui permettra aux cégeps d’assumer notamment la hausse des salaires, nous sommes particulièrement satisfaits de voir le gouvernement confirmer et soutenir, à travers des mesures financières supplémentaires de développement, le rôle majeur que peuvent jouer les cégeps pour faire évoluer le Québec en réponse aux enjeux de pénurie de main-d’œuvre, de transformation du marché du travail et de relance de l’économie, comme nous le faisons valoir régulièrement. Ces nouvelles sommes vont permettre aux établissements de mieux servir les jeunes et les adultes tout en contribuant à la vitalité socioéconomique de toutes les régions du Québec. Encore une fois, le gouvernement reconnaît le rôle essentiel des cégeps », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Des investissements en réponse à un large éventail de besoins

Parmi les mesures mises de l’avant dans le budget 2022-2023, qui s’ajoutent à celles qui découlent déjà des plans d’action pour la réussite et pour la santé mentale adoptés par le gouvernement l’automne dernier, la Fédération relève avec satisfaction celles qui bonifient l’aide financière pour favoriser une meilleure accessibilité aux études collégiales, ainsi que celles qui ont pour objectif d’améliorer le taux de diplomation à l’enseignement supérieur, en favorisant la persévérance et la réussite des étudiants, en soutenant l’intégration des stagiaires dans le réseau de la santé et des services sociaux, en répondant mieux aux besoins des étudiants autochtones, et en élargissant et diversifiant l’offre de services en santé mentale.

La mesure visant à encourager la mobilité régionale des étudiants constitue également une bonne nouvelle, tout comme l’annonce d’un soutien gouvernemental à la formation à distance. La Fédération accueille également avec enthousiasme la bonification du financement des programmes de formation continue dans le but de développer l’offre de certifications collégiales, un nouveau type de formation courte permettant la requalification des travailleurs créé récemment par le réseau des cégeps. Le soutien à la transformation numérique des établissements, de même que le financement des ressources informationnelles à l’enseignement supérieur constituent également une réponse à des besoins criants dans les cégeps.

La Fédération constate par ailleurs que le gouvernement donne suite à sa demande fréquemment répétée d’apparier les dons des fondations collégiales selon un modèle similaire à celui qui existe dans le réseau universitaire. Avec un financement de contrepartie, les fondations des cégeps seront mieux outillées pour soutenir l’accessibilité aux études collégiales et la réussite scolaire, encourager l’excellence chez la population étudiante ou encore, favoriser la tenue d’activités culturelles, sportives et scientifiques.

Au chapitre des investissements en infrastructures et en équipements, la Fédération se réjouit de l’annonce de la hausse apportée au Plan québécois des infrastructures 2022-2032, le portant à un montant total de 7,1 milliards de dollars en enseignement supérieur.

Cependant, si les mesures contenues dans ce nouveau budget du Québec lui paraissent toutes porteuses pour le développement du réseau collégial public, la Fédération des cégeps se questionne quant à l’impact de la nouvelle provision conservée par le Conseil du trésor sur les sommes accordées en définitive aux cégeps.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de formation aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. 

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps