Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Montréal, le 2 septembre 2021 — La Fédération des cégeps se réjouit de l’annonce du Plan d’action sur la santé mentale étudiante en enseignement supérieur, présenté ce matin par la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann. Ce nouveau plan, qui prévoit entre autres la mise en place d’un cadre de référence national sur la santé mentale étudiante pour les réseaux universitaire et collégial, sera assorti d’un investissement de près de 60 M$ sur cinq ans, dont 4,812 M$ par année pour le réseau collégial public.

« Nous sommes très satisfaits de voir que le gouvernement arrime les fruits de cette consultation sur la santé mentale aux résultats des travaux que nous menons avec le ministère de l’Enseignement supérieur en lien avec la réussite scolaire, les deux enjeux étant indissociables selon notre point de vue », a déclaré M. Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps. « Aussi, l’octroi d’un financement adéquat et stable afin de bonifier les offres de services de soutien psychosocial pour la population étudiante est une bouffée d’air frais pour le réseau, ce qui lui permettra d’offrir davantage et de mieux outiller les étudiantes et les étudiants en matière de santé mentale », a-t-il ajouté.

Dans les positions qu’elle a défendues en janvier dernier lors des deux journées de consultation organisées par le ministère de l’Enseignement supérieur (MES) et reprises dans le Plan d’action déposé aujourd’hui, la Fédération a recommandé notamment de réactiver un canal de communication entre la Fédération, le MES et le ministère de la Santé et des Services sociaux, sous la forme d’un Comité élargi, pour assurer la cohérence et la complémentarité entre les réseaux de l’enseignement supérieur et le réseau de la santé et des services sociaux (RSSS). Aussi, la Fédération a proposé d’adopter une approche systémique en matière de santé mentale et une reconnaissance de la convergence entre les enjeux de la santé psychologique de la population étudiante et de la réussite.

Soutien pour la mise en œuvre du Plan d’action sur la santé mentale étudiante

Par l’entremise de son Comité sur l’anxiété et le stress chez la population étudiante collégiale (CASPEC), la Fédération s’engage notamment à fournir un accompagnement aux cégeps, en complément du soutien ministériel, pour l’appropriation des mesures du Plan d’action, ainsi qu’à appuyer la participation envisagée aux travaux d’élaboration du cadre de référence national ainsi qu’à ceux du comité élargi sur les services sociaux et de santé aux communautés étudiantes, destinés à assurer la cohérence et la complémentarité des actions entre les réseaux de l’enseignement supérieur et celui du RSSS.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de formation aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives.

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps