Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

MISER SUR LA FORMATION TECHNIQUE POUR UNE PLACE DE CHOIX SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL

Montréal, le 20 janvier 2009 – La Fédération des cégeps est heureuse de s’associer au lancement de la 12e édition du guide Les carrières d’avenir 2009 des Éditions Jobboom, qui se déroule cette année à l’Institut de chimie et de pétrochimie du Collège de Maisonneuve. Cette publication, qui constitue un ouvrage de référence facilitant l’orientation scolaire et professionnelle des jeunes du Québec, illustre les multiples débouchés s’offrant aux diplômés de la formation technique.

« Devant la situation économique actuelle, des initiatives telles que les Carrières d’avenir jouent un rôle essentiel. Nous avons le devoir collectif d’encourager un plus grand nombre de jeunes à s’orienter vers la formation technique, en valorisant davantage ce choix. Agir ainsi, c’est préparer l’avenir des jeunes tout en contribuant à assurer la prospérité du Québec », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher.

Parmi les 150 formations gagnantes recensées dans le guide, un nombre important sont offertes au cégep, ce qui témoigne des excellentes perspectives de carrière qui attendent les étudiants du collégial. Ce portrait confirme également le rôle crucial de la formation technique face aux pénuries de main-d’oeuvre qualifiée qui affectent déjà l’économie québécoise. Les perspectives 2008-2017 du marché du travail d’Emploi-Québec indiquent que les emplois de niveau technique connaîtront la plus forte croissance et que près de 80 % de ces emplois, soit environ 65 000 postes, demanderont une formation technique collégiale. Or, dans plusieurs secteurs — notamment en soins infirmiers, en logistique des transports, en bureautique et en assainissement de l’eau — le nombre de diplômés est actuellement inférieur à la demande, selon Les Carrières d’avenir 2009. Les portes du marché du travail sont donc largement ouvertes aux techniciens, aux techniciennes et aux technologues issus du cégep.

Les employeurs se disent satisfaits du niveau de compétence des diplômés de la formation technique dans une proportion de 96 % et le taux de placement des détenteurs d’un DEC technique atteint près de 94 % dans l’ensemble des 132 programmes techniques.

— 30 —

Source : Caroline Tessier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire 514 239-2088