Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Réaction préliminaire au budget fédéral 2008-2009

LE NOUVEAU PROGRAMME FÉDÉRAL DE SUBVENTIONS AUX ÉTUDIANTS DU POSTSECONDAIRE DOIT NON SEULEMENT SERVIR À CONTINUER DE RÉDUIRE L’ENDETTEMENT MAIS AUSSI À RENFORCER LES SERVICES DIRECTS AUX ÉTUDIANTS

Montréal, le 26 février 2008 – Selon la Fédération des cégeps, le nouveau programme de subventions aux étudiants annoncé aujourd’hui par le ministre des Finances du Canada en remplacement du programme des Bourses du millénaire devra non seulement continuer de bonifier l’aide financière aux étudiants mais aussi renforcer les services directs aux étudiants dans les établissements d’enseignement supérieur.

Depuis 2000, le montant annuel d’environ 70 M$ dévolu au réseau d’enseignement postsecondaire québécois par la Fondation des Bourses du millénaire a contribué à réduire l’endettement des étudiants des collèges et des universités (35 M$ y étaient consacrés chaque année) mais a également permis de financer les services directs aux étudiants dans ces établissements (35 M$ annuellement, dont 12 M$ pour les collèges). À l’aide de cet investissement, les cégeps ont été en mesure de soutenir la réussite, l’orientation et l’encadrement de leurs étudiants, et d’intégrer davantage les technologies de l’information et des communications à l’enseignement et à l’apprentissage. Il est essentiel, pour la Fédération, de maintenir ces acquis.

En outre, dans la perspective où des marges de manœuvre financières seraient dégagées par le gouvernement du Québec à travers ce nouveau programme d’aide fédéral, la Fédération des cégeps s’attend à ce que 40 % des sommes reviennent au réseau collégial. Cette proportion reflète la part des collèges dans le budget du Québec réservé à l’enseignement postsecondaire.

Transferts fédéraux à l’enseignement postsecondaire

À titre de partenaire du réseau de l’enseignement supérieur, la Fédération des cégeps indique par ailleurs qu’elle appuiera le gouvernement du Québec s’il entend réactiver ses démarches en vue d’obtenir une hausse des transferts fédéraux à l’enseignement postsecondaire. Le Québec a effectivement réclamé en 2005, de concert avec les autres membres du Conseil de la fédération, que les transferts fédéraux au postsecondaire soient rétablis à leur niveau de 1993-1994. Cela représente un montant de 4,9 milliards, en dollars courants, pour l’ensemble des provinces canadiennes. Rappelons que dans son budget de l’an dernier, le gouvernement fédéral a fait un premier pas en annonçant une hausse de 800 M$ des transferts aux provinces à compter de 2008-2009. Cela représente environ 188 M$ pour le Québec, dont 40 % devront revenir aux cégeps.

– 30 –
Source : Caroline Tessier, directrice des communications
Cellulaire : (514) 239-2088