Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
mars
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC SOULIGNE LES 40 ANS DU CÉGEP

Montréal, le 30 octobre 2007 – C’est avec plaisir que la Fédération des cégeps accueille l’adoption par l’Assemblée nationale du Québec d’une motion pour souligner les 40 ans du cégep. Cette motion a été déposée cet après-midi en présence du président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher, et des représentants de cégeps qui ont ouvert leurs portes à l’automne 1967.

« Créer le cégep s’est avéré un excellent choix de société puisqu’il compte parmi les grands bâtisseurs du Québec moderne. C’est ce que rappellent aujourd’hui, à travers cette motion, l’ensemble des députés de l’Assemblée nationale », a indiqué M. Gaëtan Boucher.

En 40 ans, les cégeps ont conduit 1,5 million de Québécois et de Québécoises à obtenir un diplôme d’études collégiales. Dépassant les objectifs qui leur avaient été fixés au départ en matière d’accès à l’enseignement supérieur, ils ont permis au Québec de rattraper le retard qu’il accusait par rapport au reste du Canada. Le taux d’accès aux études collégiales est passé de 16 % en 1961, avant la création du cégep, à 59,6 % en 2005-2006, et le taux d’accès à l’université, qui était de 7 % dans les années soixante, a grimpé jusqu’à 42 % en 2006-2007 pour les études de baccalauréat. Selon l’économiste Pierre Fortin, c’est aussi grâce aux cégeps si le Québec occupe le premier rang canadien en matière d’obtention de diplômes de niveau postsecondaire.

Les retombées de l’action des cégeps dépassent largement leurs activités de formation. Chaque année, ils injectent plus de 1,5 milliard de dollars en dépenses directes dans le circuit économique local — un apport particulièrement précieux pour les villes non universitaires — et mettent à la disposition de la population leurs infrastructures et leurs équipements technologiques, sportifs, scientifiques, culturels et artistiques. « Le cégep a très bien servi le Québec jusqu’ici. C’est pourquoi nous devons nous assurer collectivement qu’il soit en position d’offrir demain la même qualité de services qu’au cours des 40 dernières années », a conclu M. Boucher.

– 30 –
Source : Caroline Tessier, directrice des communications
Téléphone : (514) 381-8631, poste 2337
Cellulaire : (514) 239-2088