Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES CÉGEPS S’ATTENDENT À UN SIGNAL CLAIR

Montréal, le 22 novembre 2006 – Selon la Fédération des cégeps, il est de toute première importance que la Mise à jour économique qui doit être rendue publique demain par le ministre des Finances du Canada, M. Jim Flaherty, envoie aux collèges québécois un signal clair quant à la volonté du gouvernement fédéral de hausser ses transferts à l’enseignement postsecondaire dès le budget 2007-2008.

« La détermination maintes fois affirmée du premier ministre du Canada d’améliorer le soutien à l’enseignement postsecondaire devra être manifeste dans la Mise à jour économique du gouvernement. Il en va de la capacité du Québec à faire face aux défis de la compétitivité et de l’innovation, des enjeux cruciaux dans la société du savoir », a affirmé le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher.

Un sous-financement de 305 millions

Le sous-financement chronique du réseau collégial public s’élève à 305 M$ en 2005-2006 – un manque à gagner que le gouvernement du Québec ne peut combler seul. C’est pourquoi l’augmentation des transferts fédéraux au postsecondaire est capitale. Les cégeps seront donc extrêmement attentifs aux mesures qui doivent être présentées demain par le gouvernement fédéral dans sa Mise à jour économique et, prochainement, dans son budget.

« La solution la plus immédiate au problème de sous-financement du collégial se trouve du côté du gouvernement fédéral. Le réinvestissement qui découlera de la hausse attendue des transferts au postsecondaire permettra aux cégeps de donner leur pleine mesure en matière d’accessibilité à la formation et de contribution au développement socioéconomique du Québec », a conclu M. Boucher.

– 30 –
Source : Caroline Tessier, directrice des communications
Téléphone : (514) 381-8631, poste 2337
Cellulaire : (514) 239-2088