Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Les engagements pris aujourd’hui par le Parti Québécois sont positifs pour les collèges et les centres de transfert de technologie

Montréal, le 20 mars 2003 – La Fédération des cégeps reçoit favorablement les engagements que le premier ministre du Québec et chef du Parti Québécois, M. Bernard Landry, et le ministre de l’Éducation, M. Sylvain Simard, ont pris cet après-midi pour accroître les ressources professionnelles dans les collèges et soutenir les centres collégiaux de transfert de technologie.

« D’une part, la réalisation de ces engagements permettrait aux collèges d’augmenter le soutien direct à leurs étudiants et à leurs étudiantes, à travers des ressources professionnelles plus nombreuses dédiées à la réussite. D’autre part, elle contribuerait à favoriser le développement des centres de transfert de technologie et ainsi, à accroître la vitalité des régions », a affirmé M. Gaëtan Boucher, président-directeur général de la Fédération des cégeps.

L’engagement du Parti Québécois d’accorder aux collèges une somme annuelle de 11 M $ pour embaucher 150 professionnels et professionnelles permettrait de renforcer l’encadrement des étudiants, de soutenir leur orientation scolaire et professionnelle, et d’augmenter la réussite de leurs études.

Par ailleurs, l’engagement de créer dès cette année cinq nouveaux centres de transfert de technologie et de hausser le financement des cinq autres mis sur pied l’an dernier constitue une bonne nouvelle. La mise en œuvre de ces mesures, totalisant 2,75 millions par année, aurait des retombées positives sur les régions et les PME québécoises, qui comptent sur l’appui concret des CCTT pour améliorer leur compétitivité.

La Fédération rappelle toutefois que, même s’ils constituent un pas dans cette direction, les engagements annoncés aujourd’hui par le Parti Québécois ne permettent pas de rétablir entièrement la base de financement des collèges. Pour rétablir à son niveau de 1993 le financement des établissements, une somme de 50 millions de dollars doit être investie dans le réseau collégial public dès 2003-2004.

– 30 –
Source : Caroline Tessier
Téléphone : (514) 239-2088 poste 2337
Cellulaire : (514) 239-2088