Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Plan d’action pour la réussite en enseignement supérieur 2021-2026

Montréal, le 2 septembre 2021 — La Fédération des cégeps accueille favorablement le Plan d’action pour la réussite en enseignement supérieur 2021-2026 dévoilé aujourd’hui par la ministre de l’Enseignement supérieur, MmeDanielle McCann, lequel est résolument porteur pour soutenir la réussite d’un plus grand nombre d’étudiantes et d’étudiants inscrits au cégep. La Fédération se réjouit tout particulièrement que le gouvernement ait pris en considération dans son plan, qui s’échelonne sur cinq ans, les principales pistes d’action résultant des travaux menés par son propre chantier fédératif sur la réussite dans le but d’accroître la réussite scolaire dans le réseau collégial public. 

 « Nous sommes heureux de constater que plusieurs des pistes d’action présentées par la Fédération des cégeps lors du chantier interordre sur la réussite du ministère en janvier dernier ont été intégrées dans son Plan d’action pour la réussite en enseignement supérieur. Grâce à ce nouveau plan et aux ressources financières qui y sont associées, dont 40 M$ dès la première année pour le réseau collégial, les cégeps pourront mettre en place et bonifier tout un train de mesures pour favoriser et augmenter la réussite scolaire de leurs populations étudiantes. Considérant la situation actuelle, ce sera notamment le cas, dès la rentrée, des mesures d’accueil et d’intégration pour les étudiants et les étudiantes en provenance du secondaire, mais aussi pour ceux et celles qui étudient déjà au cégep et qui viennent de passer une année scolaire complète en partie à distance en raison de la pandémie », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay. 

Parmi les autres mesures contenues dans le Plan pour la réussite dévoilé par la ministre, la Fédération salue en outre celles répondant aux besoins diversifiés de la communauté étudiante en matière de persévérance et de réussite scolaire, de même que celles visant à soutenir l’embauche de ressources enseignantes et professionnelles dans les collèges. Ces mesures correspondent en effet à plusieurs autres pistes d’action qui ont pu être observées et dégagées au terme du chantier sur la réussite que la Fédération des cégeps a mis en branle dès 2018. Les cégeps pourront à court et moyen terme déployer davantage de pratiques d’enseignement à impact élevé reconnues par la recherche, ainsi que d’autres liées à l’environnement éducatif, afin de favoriser la réussite d’un plus grand nombre d’étudiantes et d’étudiants. Cela permettra de mieux répondre aux besoins de certains groupes identifiés dans le cadre des travaux de la Fédération dont les résultats scolaires sont préoccupants, notamment les garçons, qui accusent en moyenne un retard de dix points par rapport aux filles tant pour le taux de réussite que pour le taux de diplomation, la population étudiante ayant obtenu une moyenne inférieure à 75 % au secondaire, ou encore les étudiantes et les étudiants en situation de handicap, ainsi que celles et ceux issus des Premières nations. 

Dans cette perspective, la Fédération tient à saluer les mesures contenues dans ce plan qui visent à assurer le suivi et l’analyse des données en matière de réussite, ce qui permettra de mettre à jour de façon continue la connaissance de la population étudiante et de mieux l’exploiter à des fins d’intervention. 

« Tous ces efforts devraient nous conduire à agir comme jamais auparavant pour accroître la réussite des jeunes et des adultes qui fréquentent nos cégeps. Bien sûr, des discussions devront avoir rapidement lieu avec le ministère afin de convenir d’objectifs clairs et réalisables dans des délais raisonnables. À ce titre, la ministre de l’Enseignement supérieur peut être assurée de la pleine et entière collaboration du réseau des cégeps afin de poursuivre les travaux et les actions visant l’augmentation de la réussite au collégial et pour convenir dobjectifs mobilisateurs et réalistes », a ajouté M. Tremblay. 

Le Plan d’action pour la réussite en enseignement supérieur 2021-2026 annoncé aujourd’hui dispose d’un budget total de 450 M$avec des investissements de 175 M$ consacrés spécifiquement au réseau collégial.  

On peut consulter sur son site Web la synthèse des enjeux et des pistes d’action du chantier sur la réussite de la Fédération des cégeps et sur le site Web du ministère le Plan d’action pour la réussite en enseignement supérieur 2021-2026. 

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de formation aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. 

— 30 — 

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps