Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Montréal, le 22 juin 2021 — La Fédération des cégeps a présenté récemment aux directions générales du réseau collégial public une étude réalisée par la firme Aviseo Conseil sur les retombées socio-économiques des étudiantes et des étudiants internationaux pour les cégeps. Cette étude met clairement en lumière la portée de leur présence sur la vitalité économique, pédagogique et sociale des cégeps et du Québec.

Quelques faits saillants de l’étude :

  • 4993 étudiantes et étudiants internationaux de 97 pays étaient inscrits à l’enseignement régulier des cégeps en 2019-2020, nombre qui a presque triplé en dix ans;
  • 84 % d’entre eux poursuivent une formation technique;
  • La présence de cette population étudiante contribue économiquement à la vitalité économique du Québec par un total de 85 millions de dollars en dépenses et 62,8 millions de dollars en valeur ajoutée au PIB;
  • 677 emplois, dont 412 directs, sont supportés par ces étudiantes et ces étudiants;
  • Environ 63 % de ces étudiants et de ces étudiantes, ainsi que les retombées engendrées, se situent dans les régions du Québec hors des grands centres;
  • Leur présence dans les cégeps assure le maintien d’une trentaine de programmes d’études dans les différentes régions du Québec, sans quoi ces programmes seraient en péril.

« Ce que l’étude démontre, c’est l’importance des effets structurants de la présence d’étudiantes et d’étudiants internationaux dans les cégeps. En plus des retombées économiques, que ce soit en dépenses ou en créant des emplois, ils contribuent à la vitalité de l’offre de formation partout au Québec et encore plus hors des grands centres. De plus, une fois diplômés, l’étude démontre qu’ils augmentent le bassin de main-d’œuvre qualifiée. Ils participent ainsi à la croissance de l’emploi au Québec notamment dans les secteurs avec un plus grand déficit de main-d’œuvre : 22 % d’entre eux sont inscrits à une technique menant à 10 professions aux prises avec un manque cruel de main-d’œuvre », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Aussi, en plus d’avoir une incidence considérable sur l’économie du Québec, la présence de ces étudiantes et de ces étudiants constitue une richesse sociale et culturelle pour la communauté qui les accueille, renforce les relations du Québec avec l’international, tout en contribuant à la poursuite de l’objectif d’ouverture sur le monde que doit offrir la formation collégiale aux étudiantes et étudiants du Québec.

L’Étude sur les retombées de la présence des étudiants internationaux à l’enseignement régulier dans le réseau collégial public est disponible sur le site Internet de la Fédération des cégeps.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de formation aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. 

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps