Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Montréal, le 28 JANVIER 2021 — Selon des données préliminaires recueillies par la Fédération des cégeps dans un sondage auquel ont répondu 42 des 48 établissements du réseau collégial public, 5822 étudiantes et étudiants ont demandé à se voir attribuer, dans leur bulletin, la mention « incomplet » pour l’ensemble de leurs cours à la session automne 2020, soit 3,9 % des 147 854 jeunes qui constituaient à ce moment-là la population étudiante totale à l’enseignement régulier des cégeps répondants.

Pour la Fédération des cégeps, le fait que les étudiantes et les étudiants aient profité dans une telle proportion de cette mesure, dont les conditions d’accès avaient été temporairement assouplies par le ministère de l’Enseignement supérieur pour tenir compte des difficultés imposées aux jeunes par la pandémie, démontre leur volonté de poursuivre leurs études collégiales. Une interprétation que renforce la diminution observée du nombre d’abandons à l’automne 2020 par rapport à l’automne précédent, soit 5042 étudiants et étudiantes contre 6006 en 2019.

« Normalement attribuée qu’en cas de force majeure, notamment sur la base d’un certificat médical, la mention  » incomplet  » a cette fois permis à des étudiants et à des étudiantes de persévérer dans leur parcours collégial, sans être contraints d’abandonner avant la date du 20 septembre et sans avoir à craindre un échec, tout en gardant intactes leurs chances de réussite au moment de la reprise de leurs cours à une prochaine session. Dans le contexte actuel, le fait que nos étudiants se soient prévalus de cette mesure a sûrement contribué à atténuer leur anxiété et à soutenir leur santé mentale, ce dont il faut se réjouir, comme on doit se féliciter de tout ce qui permet aux jeunes de ne pas faire inutilement les frais de la pandémie en hypothéquant leur avenir », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Un accompagnement pour la poursuite des études

Si permettre aux étudiantes et aux étudiants d’abandonner un ou plusieurs cours environ un mois après le début de chaque session est une pratique courante dans les cégeps, octroyer la mention « incomplet » à un nombre aussi élevé d’entre elles et d’entre eux est une mesure exceptionnelle qui demande un suivi tout aussi exceptionnel.

Les collèges, qui doivent adopter sous peu de nouvelles pratiques en matière d’aide à la réussite au terme d’un chantier sur la question lancé par la Fédération en 2018, miseront par conséquent sur les meilleures pratiques de soutien à la réussite pour offrir un accompagnement attentif aux étudiants et aux étudiantes qui reprendront du début des cours auxquels ils étaient inscrits précédemment. En procédant de la sorte, les cégeps souhaitent permettre à ces jeunes, dont les études collégiales auront malheureusement été perturbées par la pandémie, de poursuivre dans les meilleures conditions et le plus rapidement possibles leur cheminement jusqu’à l’obtention d’un diplôme.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. 

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps