Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

76e Gala de l’Association francophone pour le savoir

Montréal, le 10 décembre 2020 — La Fédération des cégeps félicite M. Antoine Corriveau-Dussault, récipiendaire du Prix Acfas Denise-Barbeau 2020 pour l’excellence de la recherche au collégial dans la catégorie sciences humaines et sociales, et sciences de la santé  dimensions sociales, remis dans le cadre du 76e Gala de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), qui s’est déroulé hier soir en mode virtuel.

Enseignant la philosophie au Collège Lionel-Groulx depuis une dizaine d’années, professeur associé au Centre interuniversitaire de recherche sur les sciences et les technologies (CIRST) et membre régulier du Centre de recherche en éthique (CRÉ), Antoine Corriveau-Dussault contribue, à travers ses travaux de recherche, à repenser notre rapport à la nature et à tous les êtres vivants. En se basant sur sa théorie de la « santé des écosystèmes », théorie à laquelle il a consacré sa thèse de doctorat, il étudie les bouleversements naturels qui se sont produits dans le passé, comme le remplacement d’une espèce par d’autres, les grands feux de forêt ou d’autres types de cataclysme. Tout l’enjeu des recherches du philosophe-chercheur, qui touchent à la philosophie des sciences en général et la philosophie de la biologie en particulier, en passant par l’éthique de l’environnement, est de saisir les bouleversements humains en relation avec les évolutions écologiques naturelles. Grâce à leur approche novatrice, les travaux de recherche du lauréat permettent entre autres d’identifier de manière plus claire et plus précise les effets néfastes de l’activité humaine sur les écosystèmes.

Le Prix Acfas Denise-Barbeau

Parrainé par la Fédération des cégeps et par l’Association des collèges privés du Québec, le prix d’excellence scientifique Denise-Barbeau vise à souligner la qualité exceptionnelle des activités de recherche d’une personne du réseau collégial. Créé en 2014, le Prix Acfas Denise-Barbeau est remis en alternance d’une année à l’autre dans le domaine des sciences humaines et sociales, et des sciences de la santé – dimensions sociales; et dans le domaine des sciences naturelles, du génie et des mathématiques, et des sciences de la santé – dimensions biomédicales.

La recherche collégiale

Depuis leur création, les cégeps contribuent à l’accroissement du savoir et à l’avancement des sciences à travers des projets de recherche dans des champs d’application multiples et variés ainsi qu’à travers des collaborations fructueuses avec les universités. Les chercheurs du collégial exercent leurs activités de recherche au sein de leur département ou dans des groupes de recherche. Dotés d’une dizaine de centres de recherche et de 55 centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) répartis sur l’ensemble du territoire, les cégeps répondent à des besoins d’innovation et de transfert technologique dans les organisations et dans les entreprises, en particulier dans les PME, ou encore mènent des travaux axés sur le développement de pratiques sociales novatrices dont les retombées profitent à la société dans son ensemble. En créant des conditions propices à la recherche pour les enseignants comme pour les étudiants, les professionnels et les employés de soutien, les cégeps favorisent l’émergence de la relève scientifique tout comme la vitalité des programmes d’études.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives.

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps