Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Montréal, le 15 octobre 2020 — Dans le cadre de son assemblée générale annuelle qui se déroule aujourd’hui, la Fédération des cégeps a décerné pour la toute première fois son nouveau Prix Guy-Rocher. Pour cette première édition, les récipiendaires sont Mme Claude Bourgie Bovet et M. Bruno Lemieux ainsi que Mme Michèle Fortin et M. Pierre Fortin. La remise de ce prix souligne ainsi les parcours exceptionnels et les importantes réalisations de ces personnes pour l’éducation au Québec et particulièrement pour le réseau collégial public.

« C’est un immense honneur pour la Fédération que M. Guy Rocher ait accepté d’associer son nom à un prix qui est destiné à reconnaître des personnes qui contribuent à prolonger son œuvre » a indiqué M. Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps. « Cet homme qui a pris part à la naissance des cégeps et au Québec moderne est une grande source d’inspiration et un modèle à suivre. Les lauréats de cette première édition en sont des exemples inspirants », a-t-il ajouté.

Ce nouveau prix honorifique, annoncé l’hiver dernier dans le cadre du 50e anniversaire de la Fédération, a pour objectif de mettre publiquement en valeur la contribution et les réalisations de membres de la communauté collégiale, de partenaires ou de personnes dont les actions sont source d’admiration et qui ont eu un rayonnement à l’échelle nationale, en lien avec les valeurs promues par les cégeps et par la Fédération telles que l’engagement, la concertation, l’ouverture et l’innovation.

Ainsi, Mme Bourgie Bovet, présidente de la Fondation Marc Bourgie, et M. Lemieux, professeur de littérature et communication au Cégep de Sherbrooke, ont reçu le Prix Guy-Rocher conjointement à titre de cofondateurs du Prix littéraire des collégiens ainsi que pour souligner leurs 17 ans d’engagement à assurer la pérennité de ce prix littéraire qui allie éducation et culture. À travers ce projet, ils ont trouvé une manière créative de promouvoir la littérature auprès des jeunes tout en récompensant un écrivain québécois et en valorisant la culture québécoise.

Quant à Mme Michèle Fortin, gestionnaire du secteur public et administratrice de sociétés, et à M. Pierre Fortin, professeur émérite des sciences économiques de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM, la Fédération a voulu reconnaître l’engagement constant de ce couple et sa contribution à l’avancement de l’éducation au Québec. Soulignons qu’en plus d’être des ardents défenseurs du réseau collégial, ils ont œuvré constamment en soutien aux services publics. M. Fortin est reconnu pour ses analyses économiques qui ont permis de mettre en valeur, entre autres, les services de garde québécois ainsi que l’apport inestimable du modèle québécois des cégeps. Soulignons par ailleurs que Mme Fortin, à titre de sous-ministre adjointe à l’enseignement supérieur, fut à l’origine de la reconnaissance du rôle des cégeps dans la recherche et de la création des centres collégiaux de transfert de technologie qui constituent aujourd’hui un modèle reproduit partout au Canada.

Rappelons que les récipiendaires du Prix Guy-Rocher sont choisis par un comité de sélection composé de représentants du réseau collégial et que ce prix sera remis tous les deux ans.

Les capsules vidéo de l’hommage à M. Rocher et des remerciements des lauréats peuvent être visionnées sur le site Web de la Fédération.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives.

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps