Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Montréal, le 21 août 2020 — La Fédération des cégeps accueille avec satisfaction les sommes supplémentaires de 375 M$ annoncées ce matin par la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, pour soutenir les étudiantes et les étudiants dans le contexte exigeant de la pandémie. Ce sont 300 millions de dollars qui viendront bonifier l’Aide financière aux études (AFE) pour les étudiantes et les étudiants des collèges et des universités. À ces sommes s’ajoutent 75M$ pour l’enseignement supérieur, soit, pour les cégeps, 13,1 M$ pour offrir davantage de soutien matériel, 18,8 M$ pour de l’encadrement pédagogique et 3,7 M$ pour du soutien psychosocial. Ces montants permettront aux établissements collégiaux de mieux soutenir leur population étudiante, estime la Fédération.

« Nous en sommes tous conscients, malgré les efforts gigantesques accomplis dans les cégeps pour offrir de bonnes conditions d’apprentissage et pour assurer une expérience étudiante satisfaisante, que poursuivre ses études dans le contexte actuel exige beaucoup de détermination et suppose de faire face à des défis inhérents à la pandémie. Nous espérons donc que l’annonce faite aujourd’hui encouragera ceux et celles dont la volonté d’étudier commençait à vaciller à poursuivre leur cheminement scolaire. Au sortir de la pandémie, le Québec aura plus que jamais besoin des diplômées et diplômés des cégeps pour rétablir ses bases sociales et économiques. Cette bouffée d’oxygène que vient d’accorder la ministre est une raison additionnelle pour nos étudiantes et nos étudiants de persévérer au cégep », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Très préoccupée par la persévérance scolaire de la population étudiante de son réseau, la Fédération des cégeps faisait depuis un certain temps déjà des représentations auprès du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur afin qu’il accorde des sommes supplémentaires pour soutenir les étudiantes et les étudiants face à une situation ayant le potentiel de faire dévier, voire se terminer, leur parcours scolaire. À quelques jours de la rentrée de l’automne 2020 au cégep, elle se réjouit donc de voir le gouvernement donner suite à ses demandes.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives.

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps