Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Réinvestissement historique de 151 millions (hausse de 7,71%)

Montréal, le 3 mai 2019 — À la suite de la présentation par des représentants du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur des règles budgétaires des établissements du réseau collégial public pour la prochaine année, les directrices générales et les directeurs généraux des cégeps, réunis depuis deux jours en Conseil des directions générales, ont tenu à manifester leur satisfaction devant les sommes gouvernementales qui leur sont consenties afin que les 48 cégeps puissent jouer dans toutes les régions un rôle stratégique dans le développement collectif du Québec. Au total, 151 millions de dollars sont octroyés aux cégeps, ce qui constitue une hausse historique de 7,71 % du budget du réseau collégial, qui permet non seulement la mise en œuvre du nouveau modèle de financement des collèges, mais couvre aussi l’ensemble des coûts de système du réseau collégial, incluant le rehaussement salarial du personnel enseignant. Avec ce geste, le gouvernement confirme ses ambitions élevées en matière d’éducation ce qui permettra aux cégeps d’être au rendez-vous pour assurer l’excellence des formations qu’ils offrent.

« Ce réinvestissement très attendu, que nous accueillons avec une très grande satisfaction, démontre que le gouvernement reconnaît pleinement la contribution des cégeps pour façonner le Québec de demain et offrir une réponse adaptée aux enjeux socioéconomiques et technologiques auxquels nous faisons face. Comme le rappelait ce matin même le Conseil supérieur de l’éducation, dans son avis au ministre sur les collèges après 50 ans, les cégeps sont non seulement pertinents, mais aussi performants. Les sommes confirmées aujourd’hui par le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et son équipe démontrent qu’ils ont des ambitions élevées pour nos établissements et viennent insuffler aux cégeps une énergie nouvelle, qui leur permettra d’accomplir dans l’avenir leur mission avec autant de force et d’excellence qu’au cours des quelque 50 dernières années », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Les sommes dévolues aux cégeps serviront en particulier à la mise en œuvre de leur nouveau modèle d’allocation des ressources (FABRES), fruit des travaux d’un comité d’experts mis sur pied par le gouvernement. Avec une telle injection de ressources, les établissements du réseau collégial public seront plus que jamais en position d’agir en fonction de préoccupations gouvernementales et collectives, en matière notamment de formation de la main-d’œuvre qualifiée dans un contexte de pénurie, de hausse des qualifications des travailleurs face à la transformation numérique, et d’intégration des personnes immigrantes. Les cégeps pourront également accroître leurs efforts en matière de recrutement d’étudiants internationaux, qui constituent un apport essentiel à la vitalité socioéconomique des régions et des entreprises en quête de main-d’œuvre qualifiée.

Avant tout, les cégeps seront mieux outillés pour assurer la réussite scolaire de leurs étudiants, en inculquant à ces derniers une formation générale leur permettant de développer une pensée critique essentielle pour distinguer le vrai du faux et exercer leur jugement dans un monde complexe, ainsi qu’une formation spécialisée arrimée aux besoins du marché du travail ou aux exigences des études universitaires. Ces sommes viendront également soutenir leurs efforts pour offrir à leurs étudiants un milieu de vie favorisant la réussite et l’épanouissement personnel, auquel sont associées des mesures allant des centres d’aide à l’apprentissage et des services psychosociaux jusqu’aux services pour les étudiants en situation de handicap, ayant des besoins particuliers, autochtones et issus de l’immigration, en passant par les activités sportives et culturelles, et les services de mobilité étudiante.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives.

— 30 —

Source : Fédération des cégeps