Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Consultation en vue du renouvellement de la politique culturelle du Québec

LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS DEMANDE UNE RECONNAISSANCE DES CÉGEPS COMME LIEUX INCONTOURNABLES DE LA CULTURE AU QUÉBEC

Montréal, le 29 août 2016 — Dans le mémoire qu’elle vient de déposer dans le cadre de la consultation publique menée par le ministère de la Culture et des Communications sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec, la Fédération des cégeps demande que les 48 cégeps du Québec soient reconnus comme des lieux incontournables de formation et de transmission culturelles.

« Les cégeps sont des pôles culturels majeurs qui contribuent à l’accès et à la démocratisation de la culture pour les étudiants, mais aussi pour le grand public qui profite de leurs infrastructures. Les compressions des dernières années ont grandement fragilisé cet aspect de la mission des cégeps. Pour remédier à la situation et pour remplir les objectifs de la nouvelle politique culturelle, nous avons besoin d’une reconnaissance formelle du rôle des cégeps en matière de culture et d’un soutien financier adéquat et stable », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Bernard Tremblay.

Dans son mémoire, qui contient treize recommandations, la Fédération propose que la nouvelle politique culturelle précise la nécessité d’investir de façon durable et constante dans l’éducation aux arts et à la culture, jugeant qu’il s’agit là d’une condition sine qua non à l’atteinte des objectifs de la politique, destinée à placer la culture au cœur de la vie de tous les Québécois.

La Fédération suggère également que la politique inclue davantage les cégeps dans les stratégies qui en découleront pour renforcer les liens entre les milieux de la culture et de l’éducation. À l’heure actuelle, ce sont majoritairement les écoles primaires et secondaires qui sont visées par ce type de stratégie, alors que les cégeps remplissent une fonction décisive en matière de consolidation des acquis culturels chez les jeunes. La Fédération demande par ailleurs que la nouvelle politique culturelle reconnaisse le rôle incontournable que jouent les bibliothèques collégiales dans l’accessibilité et la démocratisation de la culture.

Selon la Fédération, la nouvelle politique culturelle devrait soutenir et réaffirmer le rôle déterminant des projets culturels mis en œuvre par les cégeps, ainsi que celui des événements du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ), qui favorisent la formation d’une relève artistique au Québec et le renouvellement des publics.

Par ailleurs, la Fédération propose que la nouvelle politique reconnaisse la contribution des cégeps en matière de valorisation de la diversité interculturelle et d’acquisition de compétences interculturelles, notamment par le biais de la promotion du « vivre ensemble » et de la création de liens durables qui renforcent les communautés. À cet égard, la Fédération suggère que les lieux de rassemblement offerts par les services d’animation culturelle et les services aux étudiants soient reconnus comme des stratégies performantes qui participent au rapprochement interculturel.

Enfin, la Fédération espère voir la nouvelle politique souligner le rôle des cégeps dans la valorisation et le renforcement de la langue française dans la culture, ainsi que dans le développement d’une culture numérique et la préparation adéquate des étudiants à évoluer dans une réalité en constant changement technologique.

On peut consulter le mémoire déposé par la Fédération des cégeps dans le cadre de la consultation sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec sur son site Web.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de services aux entreprises, de financement, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de technologies de l’information, de recherche, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca.

— 30 —

Source : Fédération des cégeps

Renseignements : Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire : 514 239-2088

Suivez-nous sur Twitter : @fedecegeps