Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Rapport final du chantier sur l’offre de formation collégiale

LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SE RÉJOUIT DE VOIR LE RAPPORT FINAL PROPOSER DES SOLUTIONS À SES DEMANDES HISTORIQUES

Montréal, le 20 octobre 2014 — La Fédération des cégeps se réjouit de voir que le rapport final du chantier sur l’offre de formation collégiale, dévoilé aujourd’hui par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science, M. Yves Bolduc, contient des propositions susceptibles de mettre un terme à des situations qui freinent depuis longtemps les collèges dans l’accomplissement de leur mission.

« Au même titre que le rapport d’étape déposé en février dernier, ce rapport final du chantier sur l’offre de formation collégiale propose des solutions à des problématiques récurrentes qui continuent d’empêcher les cégeps de répondre pleinement aux besoins des jeunes, des adultes, des entreprises et des organismes. Nous attendons maintenant du ministère qu’il donne suite à ces recommandations le plus rapidement possible », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Jean Beauchesne.

La Fédération accueille particulièrement bien les propositions touchant la formation continue, qui visent la poursuite des travaux de révision du mode de financement de celle-ci, mais surtout, l’allègement et la simplification de ses règles budgétaires actuelles et la mise sur pied d’un mécanisme permettant d’ajuster annuellement le niveau de son enveloppe budgétaire, de manière à favoriser un meilleur arrimage de l’offre et de la demande de formation.

Modifier le Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) pour faire en sorte que les collèges puissent expérimenter de nouvelles formules de découpage de programmes de DEC en modules — ce qui pourrait par exemple permettre d’obtenir un DEC par cumul d’attestations d’études collégiales (AEC) —, constitue aussi une recommandation dont la mise en œuvre est attendue dans le réseau collégial. C’est également le cas pour la proposition d’introduire la possibilité de décerner un certificat d’études collégiales techniques (CECT) à un étudiant qui aurait atteint tous les objectifs et standards de la formation spécifique d’un programme technique conduisant au DEC.

Enfin, parce qu’elle offre aussi une réponse à un besoin fréquemment réitéré, la Fédération voit d’un très bon œil la recommandation visant à prévoir la possibilité que les cégeps puissent, en formation technique, substituer une ou deux compétences institutionnelles à des compétences du programme d’études établies par le ministre, de manière à répondre plus rapidement à des besoins du marché du travail.

Le rapport final du chantier sur l’offre de formation collégiale est disponible sur le site du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science : http://www.mesrs.gouv.qc.ca/le-sommet/les-chantiers-de-travail/loffre-de-formation-collegiale/.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue, de financement, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca

— 30 —

Source : Fédération des cégeps

Renseignements : Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire : 514 239-2088