Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS ACCUEILLE TRÈS FAVORABLEMENT LE RAPPORT D’ÉTAPE DU CHANTIER SUR LA FORMATION COLLÉGIALE

Montréal, le 12 février 2014 — La Fédération des cégeps accueille très favorablement les pistes d’action du rapport d’étape du chantier sur l’offre de formation collégiale, que son président, M. Guy Demers, a remis hier au ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne.

« Les mesures proposées par le président du chantier pourraient mettre un terme à des situations problématiques qui, dans plusieurs cas, perdurent depuis des années. Ce rapport trace un portrait fidèle des obstacles qui nuisent au développement des cégeps, particulièrement en région, et met de l’avant des solutions réalistes qui doivent être sérieusement considérées », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Jean Beauchesne.

La Fédération se réjouit particulièrement de voir le rapport mettre l’accent sur des mesures visant l’accroissement de la mobilité étudiante et l’accueil en nombre plus important d’étudiants étrangers, afin de favoriser le maintien de la vitalité des cégeps en région, mais aussi de tous les établissements collégiaux publics.

Faire en sorte que le ministère responsable de l’enseignement collégial puisse assurer une meilleure gestion de la carte des programmes d’études offerts dans les établissements collégiaux, y compris dans le réseau des collèges privés, constitue également une piste à mettre en œuvre rapidement puisque, comme le souligne le président du chantier, le fait d’autoriser l’ouverture d’un programme pour un collège a une incidence sur l’ensemble des établissements, dont certains peuvent être plus vulnérables.

La Fédération des cégeps estime par ailleurs, à l’instar de M. Guy Demers, que le plein déploiement de la formation à distance au collégial est devenu incontournable. Ce mode d’enseignement constitue une solution d’avenir pour le Québec, qui doit à tout prix rattraper son retard en cette matière.

Enfin, la Fédération croit que le gouvernement devra consentir les budgets nécessaires à la mise en œuvre de ces orientations, comme l’indique le rapport. « Les pistes d’action proposées témoignent d’une réelle compréhension des enjeux de l’enseignement collégial au Québec et sont porteuses de solutions pour assurer le maintien de l’accès à l’enseignement supérieur sur tout le territoire. Nous nous attendons donc à ce que le gouvernement y donne suite, dans l’intérêt collectif », a conclu M. Beauchesne.

Le rapport d’étape du chantier sur l’offre de formation collégiale est disponible sur le site du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie : http://www.mesrst.gouv.qc.ca/le-sommet/les-chantiers-de-travail/loffre-de-formation-collegiale/.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, de formation continue, de financement, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. www.fedecegeps.qc.ca

— 30 —

Source : Fédération des cégeps

Renseignements : Judith Laurier, directrice des communications, 514 381-8631, poste 2337; cellulaire : 514 239-2088