Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

LE QUÉBEC, FORT D’UN RÉSEAU COLLÉGIAL DANS TOUTES LES RÉGIONS

Saguenay, le 19 avril 2013 – Événement unique, la Fédération des cégeps, la Fédération nationale des enseignants et enseignantes du Québec (FNEEQ – CSN) et la Fédération des enseignantes et des enseignants de cégep (FEC -CSQ), sont réunies à Saguenay (arrondissement Jonquière) dans le cadre du colloque Le Québec, fort d’un réseau collégial dans toutes les régions. Plus de deux cents membres provenant de l’une ou l’autre des fédérations, ainsi que leurs partenaires, veulent convenir ensemble de solutions durables afin qu’une offre diversifiée de programmes d’études soit accessible dans toutes les régions. Les discussions tourneront autour de quatre grands thèmes : l’offre de programmes, le financement, la formation continue et la mobilité étudiante.

Les enjeux et les défis sont grands. Le déclin démographique dans certaines régions, lié au vieillissement de la population et à la baisse de natalité, contribue à la fragilisation de plusieurs programmes d’études, voire de certains établissements. Selon les prévisions du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST), les cégeps verront leurs inscriptions diminuer de 26 500 étudiants de 2011 à 2020.

En plus d’être les portes d’accès de l’enseignement supérieur, les cégeps sont des acteurs importants de la recherche. Ils préparent nombre d’étudiants à l’université et forment des techniciens et des techniciennes dont la qualité de la formation n’est plus à démontrer. En ce sens, ils contribuent à la formation d’une main-d’œuvre qualifiée et de haut niveau. Ils animent également la vie sportive et culturelle au sein de leur communauté, contribuant au développement socioculturel. La démonstration du dynamisme du réseau collégial n’est plus à faire.

Si des programmes devaient fermer, cela pourrait accentuer l’exode des jeunes, forcés d’aller étudier hors de leur région, et qui éventuellement, poursuivraient leur vie active de travailleurs et de citoyens ailleurs. Ces régions perdraient également des enseignants, et par le fait même leur expertise. Selon les résultats de l’enquête Aide-nous à te connaître, réalisée à l’automne 2012 par la Fédération des cégeps, 21 % des étudiants en provenance des régions qui amorçaient leurs études collégiales étaient des étudiants de première génération, alors que cette proportion s’élevait à près de 15 % dans les grands centres.

« Offrir la diversité des programmes sur tout le territoire du Québec est nécessaire afin que les jeunes et les adultes aient accès à l’enseignement supérieur dans le domaine de leur choix. Il est prouvé que la proximité du lieu d’enseignement privilégie l’accessibilité et la diplomation », a déclaré M. Jean Beauchesne, président-directeur général de la Fédération des cégeps.

« L’objectif de ce colloque est d’élaborer des solutions durables et structurantes pour assurer le développement des cégeps de région. Cette orientation doit aussi s’inscrire dans une vision globale et cohérente du réseau collégial », a ajouté Caroline Senneville, présidente de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN).

« Le rassemblement d’aujourd’hui a cela de positif qu’il démontre l’existence d’une volonté commune d’assurer la pérennité du réseau collégial public sur l’ensemble du territoire. Cet évènement permettra de passer à une nouvelle étape dans la formulation de pistes de solutions », a affirmé Mario Beauchemin, président de la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ).

Les consensus dégagés à la suite du colloque serviront à proposer des mesures concrètes pour mener à bien les travaux et ainsi assurer la pérennité d’un réseau collégial présent dans toutes les régions.

Profil des organisations

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec, dont cinq sont anglophones. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, de formation continue, de financement, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. Le réseau collégial public compte aussi 46 centres collégiaux de transfert et de technologie (CCTT), rattachés chacun à un cégep.

La Fédération nationale des enseignants et enseignantes du Québec (FNEEQ-CSN) regroupe quelque 33 000 membres. Fondée en 1969, elle compte, entre autres, 85 % des profs dans les cégeps, soit 17 000 enseignantes et enseignants dans le réseau collégial public et des membres des syndicats dans une douzaine d’institutions universitaires, dont 9 syndicats de chargées et chargés de cours, le Syndicat des tutrices et des tuteurs de la Télé-Université, l’Association des étudiants salariés diplômés de l’Université McGill et les chargées et chargés d’enseignement de l’ÉTS. Elle est l’organisation syndicale la plus représentative de l’enseignement supérieur au Québec. Elle est affiliée à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), qui compte plus des 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

La Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) est un regroupement de treize syndicats d’enseignantes et d’enseignants de cégep provenant de plusieurs régions du Québec. Fondée en 1968, la FEC-CSQ a toujours milité pour que les cégeps aient les moyens d’offrir aux étudiantes et aux étudiants une formation de qualité, préparatoire au marché du travail ou à l’université, tout en contribuant au développement de citoyennes et citoyens libres et autonomes. Elle est affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui représente près de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l’éducation.

— 30 —

Sources et renseignements :

Fédération des cégeps

Judith Laurier, directrice des communications

514 381-8631, poste 2348, cellulaire : 514 239-2088

FNEEQ-CSN

France Désaulniers, conseillère aux communications

514 598-2243, cellulaire : 514 219-2947

FEC-CSQ

Claude Girard, conseiller en communication

514 356-8888, cellulaire : 514 237-4432