Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Dépôt des offres patronales au personnel du réseau collégial public

LA NÉGOCIATION DES CONVENTIONS COLLECTIVES DOIT PERMETTRE AUX COLLÈGES D’AMÉLIORER ENCORE LES SERVICES À LA POPULATION ÉTUDIANTE JEUNE ET ADULTE, DANS UN CONTEXTE EN ÉVOLUTION

Montréal, le 17 décembre 2009 – L’équipe patronale de négociation des collèges, qui regroupe la Fédération des cégeps et le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport au sein du Comité patronal de négociation des collèges (CPNC), dépose cette semaine ses offres aux fédérations syndicales représentant toutes les catégories de personnel dans les cégeps, soit le personnel enseignant, le personnel professionnel et le personnel de soutien.

« La négociation qui s’enclenche avec les quelque 36 000 employés de cégep porte sur des enjeux importants à la fois pour nous et pour la partie syndicale. C’est une occasion toute désignée pour discuter ensemble des moyens d’améliorer encore les services éducatifs offerts à la population québécoise, dans un contexte qui évolue », a affirmé le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher.

Parmi les enjeux de cette négociation figurent l’organisation du travail, l’attraction et la rétention d’un personnel qualifié, la formation continue et le perfectionnement. Dans le cas du personnel enseignant, le rapport Enseigner au collégial… Portrait de la profession, réalisé conjointement en 2008 par le CPNC et les fédérations syndicales représentant le personnel enseignant des collèges, constitue une référence incontournable pour cette négociation et pour les années à venir.

Un contexte en pleine évolution

La toile de fond de cette négociation est composée d’éléments dont il faut tenir compte : présence croissante d’étudiants avec des besoins particuliers (difficultés d’apprentissage, santé mentale, etc.) qui requièrent des services adaptés; difficultés d’attraction et de rétention d’un personnel qualifié dans un certain nombre de postes; à partir de 2010, baisse de la population étudiante qui touchera les collèges de manière variable; et révision des modes de gouvernance des collèges. En outre, la situation économique est difficile et la pénurie de main-d’œuvre qualifiée exige que l’on forme au cégep un plus grand nombre de techniciens et de technologues, et davantage d’adultes.

« Nous abordons cette négociation avec ouverture et nous souhaitons, comme le gouvernement et nos vis-à-vis syndicaux, qu’elle puisse se conclure rapidement à travers des ententes négociées. La négociation devra par conséquent être centrée sur un certain nombre d’enjeux prioritaires et bien ciblés », a conclu M. Boucher.

– 30 –
Source : Caroline Tessier, directrice des communications
Téléphone : (514) 381-8631, poste 2337
Cellulaire : (514) 239-2088