Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SALUE LA CRÉATION DE CINQ NOUVEAUX CENTRES DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

Montréal, le 6 mars 2008 – La Fédération des cégeps se réjouit de la création de cinq nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), annoncée aujourd’hui par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Michelle Courchesne, et le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, M. Raymond Bachand. « Nous saluons ce geste qui contribue à permettre aux cégeps de s’affirmer encore davantage comme chefs de file en matière de recherche technologique. Le gouvernement réitère ainsi sa conviction que les activités des centres collégiaux de transfert technologique constituent un apport essentiel au développement des entreprises et des régions, en plus de bénéficier à la formation technique », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher.

Les cinq nouveaux centres de transfert sont rattachés au Cégep de Sainte-Foy (Centre collégial de transfert en imagerie numérique et médias interactifs), au Cégep de Sept-Îles (Centre d’excellence en maintenance industrielle), au Cégep André-Laurendeau (Institut international de logistique de Montréal), au Cégep de Trois-Rivières (Centre collégial de transfert de technologie en télécommunications) et au Cégep de Saint-Laurent (Centre des technologies de l’eau). L’ajout de cinq nouveaux CCTT porte à 40 le nombre total de ces centres au Québec. Rattachés chacun à un cégep, ils sont regroupés au sein du Réseau Trans-tech, un organisme partenaire de la Fédération des cégeps.

En collaboration avec l’industrie, les CCTT assurent essentiellement le transfert des résultats de la recherche fondamentale à la recherche appliquée. Employant environ 400 professionnels scientifiques et techniques, dont plus de 175 chercheurs, ils ont, depuis 1999, développé une quinzaine de brevets pour l’entreprise, mis sur pied 11 entreprises dérivées (spin-off) et permis la création de 435 emplois.

« En créant ces nouveaux centres, le gouvernement renforce le rôle stratégique des cégeps en matière d’innovation au Québec », a conclu M. Boucher.

– 30 –
Source : Christian Van Nuffel, conseiller en communication
Téléphone : (514) 381-8631, poste 2337