Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SALUE LA CRÉATION DE QUATRE NOUVEAUX CENTRES DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

Montréal, le 4 juin 2007 – La Fédération des cégeps se réjouit de la création de quatre nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), annoncée aujourd’hui par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Michelle Courchesne. « Les cégeps sont devenus le lieu par excellence de la recherche technologique au Québec. Les entreprises et les régions profitent directement de l’action des centres collégiaux de transfert technologique, dont les retombées positives touchent également la formation technique », a déclaré le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher.

Les quatre nouveaux centres de transfert sont rattachés au Cégep de la Gaspésie et des Îles (secteur de l’éolien), au Cégep de Rimouski (transformation des produits forestiers), au Cégep de La Pocatière, qui s’est adjoint la collaboration de l’Institut de technologie agroalimentaire (développement de bioproduits) et au Collège de Maisonneuve (technologie des emballages et du génie alimentaire). La création de quatre nouveaux CCTT porte à 35 le nombre total de ces centres au Québec. Ils sont chacun rattachés à un cégep et regroupés au sein du Réseau Trans-tech, un organisme partenaire de la Fédération des cégeps.

Un maillon essentiel de la recherche, du transfert et de l’innovation

La Fédération des cégeps s’attend à ce que le gouvernement lance dès cet automne un deuxième appel de projets, suivant les mêmes paramètres que ceux retenus lors du premier concours. Le Parti libéral du Québec s’est en effet engagé dans son programme électoral à augmenter à 45 le nombre de centres collégiaux de transfert de technologie d’ici la fin de son mandat.

« Les cégeps sont un maillon essentiel de l’effort de recherche, de transfert et d’innovation au Québec. En créant de nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie, le gouvernement reconnaît et renforce le rôle stratégique du réseau collégial dans le processus d’innovation au Québec », a affirmé M. Boucher.

Sur la base d’alliances stratégiques avec l’industrie, les CCTT assurent principalement le transfert des résultats de la recherche fondamentale à la recherche appliquée. Ils emploient quelque 400 professionnels scientifiques et techniques, dont plus de 175 sont des chercheurs. Depuis 1999, ils ont développé une quinzaine de brevets pour l’entreprise, contribué à la mise sur pied de 11 entreprises dérivées (spin-off) et favorisé la création de 435 emplois.

– 30 –
Source : Caroline Tessier, directrice des communications
Téléphone : (514) 381-8631, poste 2337