Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Lancement du guide Les Carrières d’avenir 2006

La formation technique : une voie d’avenir pour un emploi stimulant

Montréal, le 16 janvier 2006 – La Fédération des cégeps est heureuse de s’associer à la publication du guide Les Carrières d’avenir 2006, des éditions Jobboom, qui présente un nombre important de programmes du collégial dans son palmarès des formations gagnantes.

Dans un contexte caractérisé par la demande croissante de compétences de pointe dans tous les secteurs de l’économie, les techniciens, les techniciennes et les technologues sont placés devant des perspectives d’emploi toujours plus nombreuses et intéressantes. Les diplômés hautement qualifiés de la formation technique ont acquis au cégep un bagage de connaissances reconnues, dans des programmes de formation élaborés ou révisés en collaboration avec le marché du travail. « Les diplômés de la formation technique contribuent à assurer la compétitivité des entreprises québécoises. Ils sont donc très recherchés », a souligné aujourd’hui le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher.

Selon les dernières statistiques disponibles, 96 % des employeurs sont satisfaits du niveau de compétence des diplômés de la formation technique. Le taux de placement des détenteurs d’un DEC technique atteint 92 % et leur taux de chômage était de 6 % seulement en 2004, contre plus de 14 % pour l’ensemble des jeunes de 15 à 24 ans au Québec.

En offrant aux jeunes qui souhaitent faire un choix de carrière éclairé un portrait des formations présentant les meilleurs débouchés, la nouvelle édition du guide Les Carrières d’avenir démontre aussi toute l’importance d’accroître le développement de la formation technique dans les cégeps. « Alors que les besoins des jeunes et des entreprises sont de plus en plus diversifiés, la situation de sous-financement des cégeps ne leur permet pas de développer pleinement leur offre de programmes en formation technique », a affirmé M. Boucher. Les cégeps espèrent notamment que le prochain gouvernement fédéral hausse ses transferts aux provinces en matière d’éducation postsecondaire. Une partie de la somme qui leur reviendrait pourrait ainsi servir à implanter un plus grand nombre de programmes révisés et à mettre sur pied de nouveaux programmes techniques.

– 30 –
Source : Caroline Tessier, directrice des communications
Téléphone : (514) 381-8631 poste 2337
Cellulaire : (514) 239-2088