Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

L’augmentation des transferts fédéraux au postsecondaire est une solution au sous-financement des cégeps

Gatineau, le 21 novembre 2005 – À l’occasion d’une conférence de presse conjointe, le vice-président du conseil d’administration de la Fédération des cégeps, le président-directeur général de la Fédération, les directions générales du Cégep de l’Outaouais et de Heritage College ont affirmé que l’augmentation des transferts fédéraux à l’enseignement postsecondaire est cruciale pour le développement des cégeps.

«Le réseau collégial public souffre de sous-financement depuis plusieurs années. Nous demandons un réinvestissement récurrent de 245 M $ pour pouvoir être en mesure de répondre pleinement aux attentes de la population étudiante», a indiqué M. Pierre Roberge, vice-président du conseil d’administration de la Fédération des cégeps et président du conseil d’administration de Heritage College.

Selon M. Gaëtan Boucher, président-directeur général de la Fédération : «Dans ce contexte de sous-financement, la hausse des transferts fédéraux à l’enseignement postsecondaire est cruciale. Les cégeps, qui font partie de l’enseignement postsecondaire avec les universités, devront obtenir leur juste part des sommes qui seront allouées au Québec par le gouvernement fédéral». Cela signifie 40 % de l’enveloppe totale, ce qui correspond à la proportion du réseau collégial dans le budget du Québec dévolu à l’enseignement postsecondaire.

8,5 M $ pour l’Outaouais

En Outaouais, un réinvestissement réseau de 245 M $ correspondrait à l’injection d’un montant additionnel de 8,5 M $ dans les cégeps de la région, soit 1,8 M $ pour Heritage College et 6,7 M $ pour le Cégep de l’Outaouais. «Ces sommes permettraient à nos établissements d’offrir des formations qui soutiennent encore davantage le plan de développement économique de notre région, en particulier dans les domaines de la santé, de la foresterie et du tourisme», a noté Mme Marielle Poirier, directrice générale du Cégep de l’Outaouais. « Ces ressources nous permettraient de renforcer l’accessibilité de la formation collégiale aux populations rurales et de mettre à jour nos infrastructures techniques et technologiques», a ajouté M. Claude Chénier, directeur général de Heritage College.

La Fédération des cégeps, ainsi que le Cégep de l’Outaouais et Heritage College, appuient la volonté du gouvernement du Québec d’obtenir du fédéral qu’il améliore le financement de l’éducation postsecondaire en haussant ses transferts aux provinces. Les cégeps constituent la première étape de l’enseignement supérieur et ils doivent avoir les moyens nécessaires pour exercer pleinement leur mission.

– 30 –

Renseignements :

Caroline Tessier
Dir. des communications
Fédération des cégeps
Cellulaire : (514) 239-2088

Lyne Lepage
Dir. des communications
Cégep de l’Outaouais
(819) 770-4012, poste 2295
Cellulaire : (819) 743-6835

Linda McGuirl
Agente de communication
Heritage College
(819) 778-2270, poste 1071