Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
mars
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

La hausse des transferts fédéraux au postsecondaire : une solution pour les cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Jonquière, le 29 novembre 2005 – À l’occasion d’une conférence de presse conjointe, la Fédération des cégeps, le Collège d’Alma (direction générale, personnel enseignant, personnel professionnel, personnel de soutien et association étudiante), le Cégep de Chicoutimi (direction générale, personnel enseignant, personnel professionnel, personnel de soutien et association étudiante), le Cégep de Jonquière (direction générale, personnel professionnel et association étudiante) et le Cégep de Saint-Félicien (direction générale, personnel enseignant, personnel professionnel, personnel de soutien et association étudiante) ont affirmé que l’augmentation des transferts fédéraux à l’enseignement postsecondaire est cruciale pour le développement du réseau collégial public.

Les cégeps, qui souffrent de sous-financement depuis plusieurs années, ont besoin d’un réinvestissement récurrent de 245 M $. Dans ce contexte, la hausse des transferts fédéraux à l’enseignement postsecondaire est indispensable. Le réseau collégial devra obtenir sa juste part des sommes qui seront allouées au Québec par le gouvernement fédéral, soit 40 % de l’enveloppe totale. Cela correspond à la proportion des collèges dans le budget du Québec dévolu à l’enseignement postsecondaire.

18 M $ au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Pour les cégeps du Saguenay–Lac-Saint-Jean, un réinvestissement réseau de 245 M $ correspondrait à l’injection d’un montant additionnel de 18 M $. Il s’agirait d’un réinvestissement très significatif pour ces cégeps, qui s’inscrivent dans une perspective d’occupation du territoire et de développement régional. Ces ressources leur permettraient principalement de maintenir l’accessibilité et la qualité de la formation collégiale, un enjeu encore plus important dans un contexte où les perspectives démographiques sont défavorables. Elles serviraient également à améliorer l’ensemble des services offerts à la population étudiante, en vue d’augmenter la persévérance et la réussite éducative.

Une préoccupation partagée par toute la communauté collégiale

Le sous-financement du réseau collégial public préoccupe les directions générales des cégeps du Saguenay–Lac-Saint-Jean, ainsi que la population étudiante et le personnel de ces établissements. C’est l’ensemble de la communauté collégiale de la région qui juge urgent d’accorder aux cégeps les ressources nécessaires pour assurer une offre de programmes de qualité qui favorise l’accessibilité aux études collégiales et contribue à contrer l’exode des jeunes. Les cégeps constituent la première étape de l’enseignement supérieur et ils doivent avoir les moyens nécessaires pour exercer pleinement leur mission.

La Fédération des cégeps, le Collège d’Alma (direction générale, personnel enseignant, personnel professionnel, personnel de soutien et association étudiante), le Cégep de Chicoutimi (direction générale, personnel enseignant, personnel professionnel, personnel de soutien et association étudiante), le Cégep de Jonquière (direction générale, personnel professionnel et association étudiante) et le Cégep de Saint-Félicien (direction générale, personnel enseignant, personnel professionnel, personnel de soutien et association étudiante) ont indiqué qu’ils appuient la volonté du gouvernement du Québec d’obtenir du fédéral qu’il améliore le financement de l’éducation en haussant ses transferts en matière d’enseignement postsecondaire.

– 30 –
Source : Caroline Tessier, Directrice des communications, Fédération des cégeps
Cellulaire : (514) 239-2088