Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

La Fédération des cégeps réserve un accueil plutôt favorable au budget 2005-2006 du Québec

Montréal, le 21 avril 2005 – La Fédération des cégeps réserve un accueil plutôt favorable au budget déposé aujourd’hui par le ministre des Finances, M. Michel Audet, qui considère l’éducation comme l’une de ses grandes priorités. Ce budget couvre l’augmentation des coûts de système du réseau collégial public évaluée à 30 M $, ce qui permettra aux cégeps d’assumer leurs obligations de base.

Parmi les mesures annoncées aujourd’hui, la Fédération accueille avec satisfaction la reconduction en 2005-2006 des montants de 15 M $ pour appuyer les collèges en décroissance de clientèle et de 5 M $ pour soutenir la mise en œuvre des plans de réussite. Elle se réjouit également des investissements supplémentaires de 525 M $ pour les trois prochaines années pour maintenir en bon état le parc immobilier des trois réseaux d’enseignement.

Toutefois, le réseau collégial public n’obtient pas avec ce budget les sommes nécessaires pour assurer son développement au cours des prochaines années, alors que les besoins des jeunes et des adultes vont en s’accroissant. Le problème de sous-financement des cégeps demeure entier.

La Fédération souhaite donc que des solutions durables soient apportées à cette situation. Les recommandations de l’Équipe de travail sur le maintien de l’accès à des services éducatifs de qualité – un comité mis en place par le gouvernement à l’issue du Forum des générations – devront absolument contenir des pistes de solution à cet égard.

Par ailleurs, dans l’éventualité où le premier ministre du Québec entreprendrait prochainement des démarches auprès du gouvernement fédéral pour obtenir une hausse du financement de l’éducation postsecondaire, la Fédération des cégeps juge incontournable que les collèges, qui sont des établissements d’enseignement postsecondaire à l’instar des universités, obtiennent leur juste part de ce financement. Le gouvernement pourra compter sur l’appui de la Fédération dans ses démarches à cet égard.

– 30 –
Source : Caroline Tessier
Cellulaire : (514) 239-2088