Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Négociation des conventions collectives dans les cégeps : les offres patronales sont déposées au personnel de soutien et au personnel professionnel

Montréal, le 23 mars 2004 – L’équipe patronale de négociation des collèges, qui regroupe la Fédération des cégeps et le ministère de l’Éducation, dépose aujourd’hui ses offres aux trois fédérations syndicales représentant le personnel de soutien du réseau collégial public. Les offres patronales sont également déposées à l’une des deux fédérations syndicales représentant le personnel professionnel des cégeps. L’autre fédération a été conviée par la partie patronale à une rencontre le 26 mars prochain. Le dépôt des offres patronales à toutes les catégories de personnel des cégeps sera alors complété, les fédérations syndicales enseignantes ayant été rencontrées le 2 février dernier.

Pour la Fédération des cégeps, la négociation qui s’enclenche aujourd’hui avec le personnel professionnel et le personnel de soutien doit permettre aux collèges de mettre leurs ressources à contribution en fonction de l’évolution des services à rendre aux étudiants et aux étudiantes. La négociation se déroulera dans un contexte en pleine évolution, marqué par la tenue d’un forum de réflexion sur le collégial ce printemps. Les orientations patronales tiennent compte des nouvelles réalités auxquelles les collèges sont confrontés, par exemple la diversification des besoins de formation des jeunes et des adultes, et l’augmentation des départs à la retraite des employés.

Mobilité et développement professionnel

Dans les collèges, le personnel professionnel occupe une place importante et stratégique, étant au carrefour des multiples activités menées par chaque établissement. Dans le cadre de leurs fonctions, les professionnels et les professionnelles sont interpellés à la fois par les étudiants et les étudiantes, le personnel enseignant, les cadres et les employeurs. Chaque collège doit donc pouvoir recourir à leurs compétences de la meilleure manière possible.

C’est aussi le cas pour le personnel de soutien, dont la contribution quotidienne est essentielle à la bonne marche des collèges et à la réalisation de leur mission. En misant sur la compétence de leurs employés de soutien, les cégeps veulent pouvoir maintenir des services de grande qualité et en offrir de nouveaux.

C’est pourquoi l’un des enjeux de cette négociation est d’adapter l’organisation du travail aux nouveaux besoins. Pour les collèges, la mobilité du personnel, notamment, doit faire partie intégrante de l’organisation du travail, de sorte que chacun, chacune, puisse mettre pleinement à contribution son expertise.

Une autre orientation patronale de négociation concerne le développement professionnel des employés. Les collèges considèrent en effet qu’il est de toute première importance de répondre aux besoins de perfectionnement de leur personnel, et de soutenir la mise à jour des connaissances et l’acquisition de nouvelles habiletés, liées notamment aux technologies de l’information et des communications.

Moins de « mur à mur »

Pour offrir une réponse rapide et efficace à des situations nouvelles et à des besoins diversifiés, les collèges souhaitent mettre en place des dispositions bien adaptées à chacun des milieux. Ils veulent en discuter au cours de la négociation qui s’amorce, afin d’assumer le mieux possible leurs responsabilités dans un environnement en évolution.

– 30 –
Source : Caroline Tessier
Téléphone : (514) 381-8631, poste 2337
Cellulaire : (514) 239-2088