Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Consultations prébudgétaires 2004-2005

Les cégeps évaluent à 145 millions au moins leurs besoins financiers en 2004-2005

Montréal, le 27 janvier 2004 – À l’occasion des consultations prébudgétaires du ministre des Finances, M. Yves Séguin, auxquelles elle a participé ce matin, la Fédération des cégeps a demandé au gouvernement du Québec de réinvestir dans les établissements du réseau collégial public dès le prochain budget. Malgré la hausse du budget de l’éducation, les collèges doivent composer avec un manque à gagner de 30 millions, dont 15 millions à trouver en 2004-2005. De plus, leur base de financement n’a toujours pas été rétablie à son niveau de 1993. « Il faut absolument corriger cette situation et, surtout, ne pas imposer aux cégeps de nouvelles compressions qui les obligeraient à couper dans les services directs aux étudiants », a indiqué le président-directeur général de la Fédération, M. Gaëtan Boucher.

Les collèges dépendent à 85 % du financement de l’État puisqu’ils ne peuvent ni imposer de droits de scolarité, comme les universités, ni percevoir de taxes, comme les commissions scolaires. Outre l’augmentation des coûts de système, qu’ils évaluent à 50 millions au moins en 2004-2005, les collèges estiment leurs besoins à 95 millions — un financement global et transférable de 50 millions, une somme de 40 millions pour développer leur offre de formation aux adultes et un montant de 5 millions pour assurer la pérennité des projets mis en place avec le financement du Fonds Jeunesse Québec.

Il s’agit là d’un minimum. Car pour servir le mieux possible les étudiants et répondre aux besoins du Québec et des régions, les cégeps doivent aussi avoir les moyens de se développer. « Le ministre de l’Éducation a affirmé aux gestionnaires de notre réseau, cet automne, qu’il souhaite renforcer le rôle des cégeps dans le développement économique, social et culturel du Québec. Ce renforcement est indissociable d’un financement adéquat. C’est une question qui doit figurer en tête de liste des sujets abordés lors du forum collégial du printemps prochain », a souligné M. Boucher.

Consciente de la dynamique actuelle des finances publiques, la Fédération a par ailleurs proposé au gouvernement d’explorer de nouvelles avenues de financement des cégeps : notamment, faire appel à des partenaires du secteur privé pour financer la formation technique, établir un meilleur équilibre en formation continue entre la contribution de l’État, celle des employeurs et celle des individus, faire en sorte de permettre aux collèges d’avoir accès à des fonds fédéraux et déréglementer les frais de scolarité des étudiants étrangers. Ces questions devront être débattues lors du forum collégial.

– 30 –
Source : Caroline Tessier
Téléphone : (514) 381-8631 poste 2337
Cellulaire : (514) 239-2088

Le texte intégral du mémoire déposé par la Fédération des cégeps en vue des consultations prébudgétaires sera disponible sur son site Web à compter de 11 heures. www.fedecegeps.qc.ca