Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Réaction préliminaire à la lettre ouverte signée par le Premier ministre du Québec

Le Québec n’assiste pas au plus important réinvestissement en éducation depuis 10 ans, précise la Fédération des cégeps

Montréal, le 14 octobre 2003 – La Fédération des cégeps tient à apporter des précisions sur l’une des affirmations contenues dans la lettre ouverte adressée ce matin aux Québécois et aux Québécoises par le premier ministre, M. Jean Charest. Faisant référence aux réalisations du gouvernement depuis son élection il y a six mois, M. Charest affirme dans la lettre publiée dans les quotidiens que « […] nous avons fait le plus important réinvestissement en Éducation depuis 10 ans ».

Il s’agit là d’une affirmation erronée. En 2003-2004, le budget de l’éducation est effectivement en hausse de 3,6 % par rapport à 2002-2003, mais cette hausse est inférieure à celles ayant été enregistrées au fil des dernières années. À titre d’exemple, le budget de l’éducation a connu une augmentation de 5,7 % en 2002-2003 et de 5,5 % en 2001-2002.

De fait, la hausse des dépenses de 3,6 % du ministère de l’Éducation en 2003-2004 n’a pas permis de couvrir dans sa totalité l’augmentation des coûts de système — un minimum vital, selon la Fédération. Le budget et le livre des crédits déposés en juin dernier par l’actuel gouvernement ont donné lieu à des compressions de 30 millions de dollars dans les cégeps, dont 15 M $ doivent être absorbés en 2003-2004 et 15 autres millions l’an prochain. « On est donc bien loin d’un réinvestissement en éducation et dans le réseau collégial public. Le dernier budget a laissé entier le problème financier des cégeps », a rappelé le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher.

– 30 –
Source : Caroline Tessier
Téléphone : 381-8631 poste 2337
Cellulaire : (514) 239-2088