Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Rentrée parlementaire à l’Assemblée nationale du Québec

La Fédération des cégeps rappelle à l’ensemble des députés que l’éducation est une priorité

Montréal, le 21 octobre 2003 – À l’occasion de la rentrée parlementaire qui se déroule aujourd’hui à Québec, la Fédération des cégeps rappelle aux députés du gouvernement que l’éducation fait partie, avec la santé, des priorités sur lesquelles ils ont été élus. Le gouvernement doit donc garder cette priorité à l’esprit tout au long de ses travaux, et l’Opposition officielle le lui rappeler lorsque nécessaire.

« Le moins que l’on puisse dire, c’est que le budget déposé en juin dernier par le gouvernement n’a pas traduit concrètement cette préoccupation pour l’éducation », a indiqué le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher. La Fédération révélait hier que 19 cégeps sur 48 ont dû adopter des prévisions budgétaires déficitaires pour 2003-2004. Le dernier budget gouvernemental a entraîné des compressions de 30 M $ dans le réseau collégial, dont 15 M $ doivent être absorbés dès cette année.

Le forum collégial annoncé par le ministre de l’Éducation, M. Pierre Reid, devra inévitablement examiner la question du financement des cégeps. Selon la Fédération, quatre autres sujets doivent aussi figurer à l’ordre du jour de cet événement, qui devrait avoir lieu au printemps 2004.

D’abord, la jonction entre le secondaire, le collégial et l’université, qui doit être resserrée. Les collèges veulent notamment examiner de nouveaux modes de collaboration avec les universités. Ils souhaitent par exemple développer des programmes de formation technologique avancée, sanctionnés par un « diplôme d’études appliquées », et explorer la possibilité d’offrir eux-mêmes des éléments de formation universitaire de premier cycle, en vue d’accroître l’accès aux études supérieures et de soutenir le développement des régions où il n’y a pas d’université.

Ensuite, le forum collégial devra traiter de la formation technique, que les cégeps veulent assouplir et diversifier. Il devra également être question, à ce forum, de l’organisation au collégial (calendrier scolaire et conditions d’obtention du DEC, entre autres), qu’il faut réexaminer. Enfin, la question de l’autonomie et du développement des collèges devra être abordée, dans le but de consolider leur appartenance à l’enseignement supérieur et de répondre aux besoins de l’ensemble des régions du Québec.

Développement régional

S’agissant des régions, la Fédération tient à rappeler à l’ensemble des députés le rôle stratégique qu’y jouent les collèges sur le plan socioéconomique et culturel. C’est pourquoi les collèges devront siéger à titre de représentants de la société civile aux différentes conférences régionales des élus (CRÉ), dont le ministre du Développement économique et régional, M. Michel Audet, a annoncé la création éventuelle.

– 30 –
Source : Caroline Tessier
Téléphone : (514) 381-8631, poste 2337
Cellulaire : (514) 239-2088