Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Il est tout à fait inacceptable que le gouvernement n’assume pas la hausse des coûts de système au collégial, selon la Fédération des cégeps

Montréal, le 13 juin 2003 – Le budget des dépenses déposé aujourd’hui par la présidente du Conseil du trésor, Mme Monique Jérôme-Forget, confirme ce que la Fédération des cégeps avait pressenti hier, à la lecture du budget : la hausse de tous les coûts de système au collégial ne sera pas assumée par le gouvernement en 2003-2004.

« C’est le pire scénario qui se réalise. Alors que les cégeps évaluent la hausse de leurs coûts de système à au moins 50 M $, le gouvernement n’en assume que 20 M $, soit moins de la moitié. Dans notre réseau, dont les marges de manœuvre financières sont pratiquement inexistantes, cela équivaut directement à des coupures de services », a affirmé M. Gaëtan Boucher, président-directeur général de la Fédération des cégeps.

La couverture par le gouvernement de la hausse des coûts de système représentait le strict minimum sur lequel les collèges devaient pouvoir compter des l’an prochain. « Il manquera aux collèges au moins 30 millions à ce chapitre en 2003-2004, une situation tout à fait inacceptable », a indiqué M. Boucher.

– 30 –
Source : Caroline Tessier
Cellulaire : (514) 239-2088