Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

La Fédération des cégeps est satisfaite de l’entente de principe intervenue cette fin de semaine avec la FNEEQ-CSN

Montréal, le 22 décembre 2002 – La Fédération des cégeps est heureuse et satisfaite de la conclusion de l’entente de principe visant les services professionnels rendus par le personnel enseignant des collèges, intervenue en fin de semaine entre le gouvernement du Québec et la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), qui représente le personnel enseignant de 34 établissements du réseau collégial public. La Fédération des cégeps a participé, du côté patronal, à la conclusion de cette entente.

« Cette entente de principe reconnaît la contribution essentielle du personnel enseignant aux efforts déployés par les collèges pour améliorer la réussite », a indiqué M. Gaëtan Boucher, président-directeur général de la Fédération des cégeps. « Les établissements de notre réseau pourront également compter sur l’expertise de chaque enseignant et de chaque enseignante dans le développement pédagogique des programmes d’études », a-t-il ajouté.

En vertu de cette entente de principe, la spécificité de l’enseignement collégial sera reconnue par l’ajout, à l’échelle salariale du personnel enseignant, d’échelons réservés aux titulaires d’une maîtrise ou d’un doctorat. Ainsi, la structure de l’échelle salariale des enseignants et des enseignantes du collégial s’inscrira résolument dans l’enseignement supérieur.

L’entente de principe prévoit par ailleurs que chaque enseignant ou enseignante devra accorder, à même ses heures de disponibilité, 173 heures par année à des activités pédagogiques et à des activités de concertation inhérentes à la vie pédagogique des programmes. Ces activités, qui devront s’inscrire dans le cadre des priorités institutionnelles de chaque collège et qui tiendront compte de la compétence et de l’intérêt de l’enseignant, seront réalisées dans l’un ou l’autre des champs suivants : l’aide à l’apprentissage, l’encadrement des étudiants, l’assistance professionnelle et la formation pédagogique. De plus, chaque enseignant ou enseignante devra participer aux activités de concertation relatives au développement pédagogique dans le collège. « Ces nouvelles mesures, qui respectent l’autonomie professionnelle du personnel enseignant, sont très significatives pour les collèges, en particulier dans le contexte de la mise en œuvre des plans de réussite, qui visent à soutenir et à augmenter la diplomation des étudiants et des étudiantes au collégial ».

– 30 –
Source : Caroline Tessier
Cellulaire : (514) 239-2088