Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Baisse de l’effectif scolaire dans le réseau collégial public

Des solutions en faveur de l’accessibilité à l’enseignement supérieur et du développement des collèges dans toutes les régions

Montréal, le 11 avril 2002 – La Fédération des cégeps est très satisfaite que le ministre d’État à l’Éducation et à l’Emploi, M. Sylvain Simard, fasse siennes les recommandations du Rapport sur la baisse de l’effectif scolaire dans le réseau collégial public. Ce rapport, dévoilé aujourd’hui lors d’une conférence de presse conjointe, est le fruit d’une collaboration soutenue entre la Fédération des cégeps et le ministère de l’Éducation. Comme l’a souligné le président-directeur général de la Fédération, M. Gaëtan Boucher, « c’est l’aboutissement de tous les efforts que nous avons faits collectivement ces dernières années pour contrer les effets négatifs de la baisse de population étudiante dans les cégeps ».

La Fédération des cégeps se préoccupe de l’incidence des baisses démographiques sur les collèges depuis 1997. C’est en effet à cette date que se sont manifestés les premiers contrecoups d’un phénomène qui risquait, sans une intervention énergique, de remettre en cause la capacité des collèges à remplir leur mission. Le problème touche l’ensemble du réseau collégial, mais plus sérieusement les collèges des sept régions identifiées comme régions ressources par le gouvernement du Québec : d’ici 2010, certains de ces établissements auront perdu plus du quart de leur effectif étudiant de 1999.

Des solutions durables et récurrentes

Les solutions retenues sont durables, récurrentes, elles donnent aux collèges les moyens de faire face aux situations critiques tout en continuant à se développer, et elles auront pour effet de préserver, dans chaque région, l’accessibilité à un enseignement supérieur de qualité. « D’une part, ces solutions apportent un soutien général à tous les établissements aux prises avec le problème; d’autre part, elles permettent des réponses adaptées à des besoins plus particuliers », a indiqué M. Boucher. Elles permettront aussi aux collèges de planifier les mesures qu’ils mettront en place, dans le respect des étudiants, du personnel et du milieu.

Par ailleurs, la Fédération est heureuse de la levée du moratoire sur la création de nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT). Cependant, il faut que cette décision s’accompagne aussi d’un financement additionnel pour les 23 CCTT existants, en provenance du ministère de la Recherche, de la Science et de la Technologie, qui devrait accorder :

  • Un financement annuel additionnel pour chaque CCTT et l’accès à des budgets d’investissement
  • Un financement approprié pour assurer la permanence du Réseau trans-tech
  • Un financement en contrepartie des revenus autonomes de chaque CCTT

Le cégep, un outil majeur de développement pour les régions

Le cégep est une composante essentielle de la vie éducative, culturelle, sociale et économique des régions, un outil majeur de développement pour le Québec. Les mesures annoncées aujourd’hui permettront au réseau collégial d’appuyer la Stratégie de développement des régions ressources annoncée lors du Budget 2001-2002 par la vice-première ministre et ministre d’État à l’Économie et aux Finances, Mme Pauline Marois, et de jouer un rôle actif dans la mise en place de créneaux d’excellence, notamment par la formation d’une main-d’œuvre hautement qualifiée et par la recherche technologique dans les secteurs d’activités ciblés.

– 30 –
Source : Viviane Fiedos
Téléphone : (514) 381-8631
Cellulaire : (514) 953-5983
vfie@fedecegeps.qc.ca