Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
mars
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Crédits et budget du Québec

La Fédération des cégeps est satisfaite que le gouvernement tienne ses engagements

Québec, le 29 mars 2001 – « En procédant au réinvestissement annoncé l’an dernier dans les collèges et en assumant les coûts de système du réseau collégial public pour 2001-2002, le gouvernement respecte ses engagements et nous en sommes satisfaits » : c’est ce qu’a déclaré aujourd’hui le président-directeur général de la Fédération, M. Gaëtan Boucher, lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale du Québec. « Les collèges avaient absolument besoin de ces ressources pour mettre en œuvre les nouvelles mesures prévues dans leurs plans de réussite et continuer de restaurer leurs services éducatifs. Toutefois il va nous manquer 7,4 millions pour terminer l’année en cours, et la question des baisses de clientèle est extrêmement préoccupante, a-t-il ajouté. »

Selon le budget présenté aujourd’hui par la ministre d’État à l’Économie et aux Finances, Mme Pauline Marois, les 48 cégeps du Québec recevront un financement additionnel de 20 millions de dollars en 2001-2002. La création d’une réserve de 200 millions pour l’ensemble du réseau de l’éducation est également une bonne nouvelle pour le réseau collégial, tout comme la bonification du régime d’aide financière aux étudiants. Par ailleurs les nouvelles dépenses que les cégeps devront assumer l’an prochain (augmentations salariales, vieillissement du personnel, etc.) seront assumées par le gouvernement, selon le livre des crédits déposé par le président du Conseil du trésor, M. Sylvain Simard. Pour l’année courante, toutefois, aucun crédit supplémentaire n’est prévu pour l’éducation et il va manquer 7,4 millions au réseau collégial public pour couvrir l’augmentation de ses coûts de système (5 millions) et l’effet des baisses de clientèle (2,4 millions) en 2000-2001.

Les baisses de clientèle, un problème majeur

Le problème des baisses de clientèle dans les cégeps, qui entraîne une réduction des ressources disponibles, est devenu extrêmement préoccupant, selon la Fédération des cégeps. Ce problème, conséquence de la baisse démographique, est particulièrement aigu dans certaines régions comme le Saguenay—Lac-St-Jean, la Côte-Nord, l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-St-Laurent—Gaspésie, Chaudière-Appalaches, la Mauricie et le Centre-du-Québec, où les diminutions de clientèle, dans une vingtaine de collèges, vont se poursuivre jusqu’en 2009 et atteindre dans certains cas jusqu’à 20 % ou 25 %. D’autres établissements enregistreront des baisses jusqu’en 2005 et 2006.

« Les régions les plus touchées sont précisément les régions ressources que le gouvernement a identifiées et qu’il veut soutenir, a souligné le président-directeur général de la Fédération des cégeps. Or les collèges, comme les régions, ne veulent pas seulement lutter pour leur survie, ils veulent se développer, retenir les jeunes dans leur milieu. Il est vital de maintenir l’accessibilité à l’enseignement collégial, à une variété de programmes et à des services de qualité, partout au Québec. Comme ce problème des baisses de clientèle ne fait que commencer, il faut trouver des solutions structurelles pour soutenir financièrement les établissements touchés. C’est une préoccupation majeure pour nous. »

– 30 –
Source : Viviane Fiedos
Téléphone : (514) 381-8631
Cellulaire : (514) 953-5983
vfie@fedecegeps.qc.ca