Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Rapport de la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial

La Commission souligne la qualité de la formation générale offerte dans le réseau collégial public, selon la Fédération des cégeps

Montréal, le 1er février 2001 – En soulignant la qualité de la formation générale offerte aux étudiants dans le réseau collégial québécois, le rapport synthèse de la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial (CEEC), publié ce matin, vient appuyer les efforts constants des collèges pour enrichir et bonifier cette formation, affirme la Fédération des cégeps dans une réaction préliminaire à ce document. Les recommandations de la Commission, que les cégeps ont déjà commencé à mettre en œuvre, contribueront à l’améliorer et la faire évoluer encore, ajoute-t-elle.

La composante de formation générale a été complètement renouvelée depuis 1993, à la suite du renouveau de l’enseignement collégial. La Fédération des cégeps se réjouit de ce que la Commission souligne, dans son rapport, le professionnalisme avec lequel les collèges ont procédé à ces changements, dans des conditions financières difficiles. Et du fait qu’elle considère que cette nouvelle formation générale, « beaucoup plus intégrée et beaucoup plus solide », répond déjà dans l’ensemble aux objectifs de la réforme. La Commission insiste sur la nécessité de poursuivre les efforts pour mieux arrimer la composante de formation générale avec celle de la formation spécifique, une analyse que les collèges partagent.

Mieux soutenir les étudiants les plus faibles

La Commission constate, par ailleurs, que les taux d’échec et d’abandon des étudiants qui arrivent au cégep avec un dossier scolaire faible (une moyenne inférieure à 70 %) sont importants dans certains cours de formation générale, surtout au cours de la première année. Ce constat rejoint des observations faites par la Fédération des cégeps dans son étude sur la réussite et la diplomation, en juin 1999. Il confirme le lien étroit qui existe entre la moyenne au secondaire et la réussite au collégial, et l’importance des nouvelles mesures que les cégeps veulent instaurer, à travers leurs plans de réussite, pour apporter un soutien encore mieux adapté aux étudiants inscrits en 1re session.

La Commission souligne, à cet égard, l’efficacité des nombreuses formules d’aide et d’encadrement déjà présentes dans les collèges et recommande de les accentuer, ce qui est déjà en cours dans le réseau. Selon la Fédération des cégeps, le rehaussement des conditions d’admission au collégial, depuis l’automne 1997, devrait aussi contribuer à améliorer la situation.

Par ailleurs, la Fédération considère qu’il serait intéressant d’analyser davantage certaines des recommandations adressée par la Commission au ministre de l’Éducation pour bonifier la formation générale : celle d’instaurer un cheminement particulier, dans le 1er cours de langue et littérature, pour les étudiants qui ont des lacunes en français écrit; celle de revoir l’utilisation des cours complémentaires pour les axer davantage sur la maîtrise de la langue seconde ou même l’initiation à une 3e langue; ou encore celle de fixer un standard minimal acceptable en langue seconde pour obtenir le DEC.

– 30 –
Source : Viviane Fiedos
Téléphone : (514) 381-8631
Cellulaire : (514) 953-5983
vfie@fedecegeps.qc.ca