Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

L’avenir de la jeunesse québécoise est lié à une éducation de grande qualité, selon la Fédération des cégeps

Montréal, le 2 décembre 1999 – Dans une réaction préliminaire, la Fédération des cégeps accueille avec intérêt la plupart des recommandations émises aujourd’hui par les coprésidents des chantiers du Sommet du Québec et de la jeunesse. Ces propositions constituent une base de discussions pour le Sommet de février, qui devra mettre la jeunesse québécoise au cœur des priorités. Il ressort des travaux des chantiers que l’éducation est la clef pour intégrer les jeunes à la société et au marché du travail, ce dont la Fédération est convaincue. Il est clair que l’avenir des jeunes passe par une formation de grande qualité, et par une formation supérieure de plus en plus. C’est là le sens même de la nouvelle société du savoir.

Parmi les recommandations rendues publiques aujourd’hui, la Fédération juge particulièrement intéressante celle du chantier sur le savoir et la formation qui porte sur l’adoption d’un plan de réussite par tous les établissements d’enseignement de tous les réseaux. Il est effectivement nécessaire de mettre de l’avant des mesures vigoureuses pour aider l’ensemble des jeunes à persévérer et à obtenir leur diplôme. La Fédération considère, comme les coprésidentes du chantier, que la clarté du choix scolaire et professionnel des jeunes est un facteur de réussite. Les collèges se sont d’ailleurs engagés à mieux soutenir leurs étudiants dont l’orientation est imprécise, à travers un plan d’action adopté en juin dernier. Ils souhaitent mobiliser l’ensemble de leur personnel et de leurs partenaires autour de ce grand objectif de la réussite des jeunes, comme le chantier le propose pour tous les réseaux d’enseignement.

La Fédération se réjouit d’une autre proposition du même chantier, selon laquelle les programmes techniques révisés qui ne sont pas encore implantés, faute de ressources, doivent être mis en œuvre rapidement. Elle considère par ailleurs que la préparation d’une relève dans tous les domaines du savoir passe aussi par les collèges. Comme les universités, les cégeps ont besoin de soutien pour répondre aux besoins de leurs étudiants, favoriser le perfectionnement pédagogique du personnel enseignant et rétablir l’état de leurs bibliothèques et de leurs laboratoires, notamment.

Enfin, la Fédération est d’accord avec la proposition du chantier sur l’emploi à l’effet de mobiliser l’ensemble des acteurs pour que davantage de jeunes aient accès à des expériences pratiques en milieu de travail. La formule de l’alternance travail-études et celle des stages représentent un excellent moyen de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes. Toutefois, la gestion de l’offre de stages ne devrait pas être assumée par les seuls employeurs, mais également inclure la participation des établissements d’enseignement notamment.

– 30 –
Source : Viviane Fiedos
Téléphone : (514) 381-8631
Cellulaire : (514) 953-5983
vfie@fedecegeps.qc.ca