Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Dévoilement du défi 1998-1999 du concours scientifique et technique Science, on tourne!

La Tour pensée : un défi qui fait le poids sans faire chiche!

Montréal, le 12 février 1999 – C’est aujourd’hui qu’est dévoilé en primeur un événement scientifique et technologique qui marquera les annales de la science : le défi de la Tour pensée! Cette étonnante compétition fera bomber le torse et dresser fièrement la tête de tous ceux et toutes celles qui, dans les établissements d’enseignement collégial publics et privés du Québec, se passionnent pour la science et relèvent année après année les défis diaboliques de ce concours scientifique complètement loufoque. Cette année, les équipes devront, pour avoir la chance de l’emporter, travailler à construire une tour d’une hauteur de plus de 1,25 mètre, aussi légère que possible et capable de supporter la charge la plus lourde possible de… légumineuses!

Ce dévoilement du défi 1999 de Science, on tourne! — La Tour pensée —, marque le lancement officiel de la 7e édition du concours, placée cette année encore sous la présidence d’honneur de M. Yanick Villedieu, journaliste à l’émission radiophonique Les Années-lumière de Radio-Canada, qui affirme : « Croyez-moi, si j’y retourne, à Science, on tourne!, ce n’est pas pour moi un pis-aller. C’est par pur plaisir. »

Quand la science rime avec l’humour

Le concours Science, on tourne!, organisé par la Fédération des cégeps en collaboration avec plusieurs partenaires, vise à stimuler l’intérêt des jeunes et des adultes pour la science et les techniques. En misant sur l’humour et l’originalité, Science, on tourne! démontre que science et plaisir vont de pair, tout en amenant les concurrents et les concurrentes à résoudre des problèmes scientifiques et techniques bien concrets et à faire preuve d’ingéniosité et de créativité. Depuis la création du concours, il y a six ans, plusieurs milliers d’étudiants et d’étudiantes ont relevé successivement le défi de la machine à faire tomber les crayons (1993), du véhicule à propulsion gravitationnelle (1994), de la machine aux mille et un tours (1995), du pont des sesterces (1996), de l’objet volant bien identifié (1997) et de la formule œuf (1998).

Les étapes du concours

Science, on tourne! se déroule en deux étapes. Une épreuve locale sera organisée en mars et avril prochains dans chaque établissement d’enseignement collégial public ou privé participant. Les étudiants et les étudiantes s’inscrivent dans la catégorie « Professionnels » et le personnel des collèges dans la catégorie « Amateurs ». Viendra ensuite la grande finale provinciale qui aura lieu à l’École nationale d’aérotechnique du Collège Édouard-Montpetit, le 1er mai 1999. Cette finale sera ouverte au grand public.

Les prix

L’équipe qui aura réussi à obtenir le rapport le plus grand entre la masse de la charge et celle de la tour, en respectant tous les règlements, remportera le prix du défi : une bourse de 1 500 $ accordée à chacun des membres de l’équipe. D’autres prix seront décernés lors de la finale provinciale : le prix de participation pour les filles, une bourse de 1 000 $ tirée au sort parmi l’ensemble des concurrentes de la catégorie « Professionnels » aux épreuves locales; le prix de participation pour les garçons, une bourse de 1 000 $ tirée au sort parmi l’ensemble des concurrents de la catégorie « Professionnels » aux épreuves locales; le prix de la communication, une bourse de 1 000 $ accordée à une équipe pour la qualité de sa communication, à laquelle vient s’ajouter une participation au Printemps du Québec; le prix de la recherche et de l’ingéniosité (1 000 $); le prix originalité et design (1 000 $) et le prix recyclage (1 000 $).

Partenaires et commanditaires

Science, on tourne! est organisé par la Fédération des cégeps, en collaboration avec l’Association des professeurs de sciences du Québec, le Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec, le Collège de Bois-de-Boulogne, le Cégep de Chicoutimi, le Cégep de Drummondville, l’École nationale d’aérotechnique du Collège Édouard-Montpetit, le Cégep Gérald-Godin, le Collège de Rosemont, le Collège de Sherbrooke, le Cégep de Trois-Rivières et le Collège de Valleyfield.

De plus, Science, on tourne! reçoit le soutien financier du Gouvernement du Québec, Direction de la diffusion de la science et de la technologie, d’Industrie Canada et du ministère de l’Éducation. Il est commandité par le Groupe Mutuelle des Fonctionnaires du Québec, le quotidien La Presse, Noranda, l’Ordre des ingénieurs du Québec, l’École de technologie supérieure de l’Université du Québec, l’Office franco-québécois pour la Jeunesse et le Commissariat général Le Printemps du Québec en France 1999.

– 30 –
Source : Christian Van Nuffel
Téléphone : (514) 381-8631, poste 311
cvan@fedecegeps.qc.ca