Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Réaction préliminaire à l’avis du Conseil supérieur de l’éducation « Les enjeux majeurs des programmes d’études et des régimes pédagogiques »

Il est indispensable que les conditions d’obtention du D.E.S. soient harmonisées aux exigences d’admission au collégial, selon la Fédération des cégeps

Montréal, le 27 janvier 1999 – Dans une réaction préliminaire à l’avis du Conseil supérieur de l’éducation « Les enjeux majeurs des programmes d’études et des régimes pédagogiques » publié ce matin, la Fédération des cégeps rappelle toute l’importance d’harmoniser les conditions d’obtention du diplôme d’études secondaires aux nouvelles conditions d’admission au collégial, ce qui diffère de l’une des recommandations du Conseil. Depuis l’automne 1997, en plus d’avoir obtenu leur D.E.S, les élèves qui veulent entrer au cégep doivent avoir réussi un plus grand nombre de cours de base : sciences physiques de 4e secondaire, mathématiques de 5e ou de 4e secondaire, et langue seconde de 5e secondaire.

La recommandation du Conseil de ne pas rendre obligatoire la réussite de deux de ces trois cours pour obtenir le diplôme d’études secondaires a pour conséquence de faire perdurer la situation actuelle, selon laquelle deux types de D.E.S. peuvent être décernés aux élèves du secondaire : l’un qui donne accès aux études collégiales, l’autre pas. Pour la Fédération, il est essentiel de mettre fin à cette situation très rapidement, de rendre obligatoire la réussite de ces trois cours de base et d’envoyer ainsi aux jeunes un signal clair : rehausser la valeur du diplôme d’études secondaires est la meilleure garantie pour augmenter les chances de réussite des études collégiales.

Par ailleurs, la Fédération des cégeps considère, comme le Conseil, que la présence d’une composante de formation générale dans les programmes professionnels du secondaire prépare mieux les élèves à poursuivre des études techniques au collégial. Pour la Fédération, il est nécessaire que tous les programmes de formation professionnelle comportent une composante de formation générale, jusqu’à la fin des études secondaires.

– 30 –
Source : Viviane Fiedos
Téléphone : (514) 381-8631
Cellulaire : (514) 953-5983
vfie@fedecegeps.qc.ca