Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

La Chambre de commerce du Québec et la Fédération des cégeps lancent officiellement une tournée de promotion de la formation technique dans toutes les régions du Québec

Rivière-du-Loup, le 2 octobre 1998 – Le monde de l’éducation et le monde des affaires établissent un nouveau dialogue pour soutenir le développement de la formation technique : c’est ce qu’ont déclaré aujourd’hui le président de la Chambre de commerce du Québec, M. Michel Audet, et le président-directeur général de la Fédération des cégeps, M. Gaëtan Boucher, lors du lancement officiel de la tournée de promotion de la formation technique collégiale. Ce lancement a eu lieu pendant le congrès annuel de la Chambre de commerce du Québec à Rivière-du-Loup. La tournée s’inscrit dans le cadre d’une série d’activités nationales et régionales que les deux organismes ont décidé d’entreprendre pour faire la promotion de la formation technique collégiale et pour mobiliser leurs partenaires autour des enjeux qui y sont reliés. Outre la tournée des régions, on organisera une campagne de promotion nationale auprès des jeunes et des entreprises, et un rendez-vous national qui portera sur les grands enjeux de la formation technique au Québec.

« Depuis plusieurs années, la Chambre de commerce du Québec affirme que des ressources humaines bien formées sont la clé du développement économique des nations. Nous voulons contribuer à ce que de nouveaux dialogues constructifs se nouent entre le monde de l’éducation et celui des affaires et que se consolident les liens entre les cégeps et les entreprises », a déclaré Michel Audet. De son côté, Gaëtan Boucher a rappelé que même si la formation technique collégiale est un grand succès du système d’éducation au Québec, il faut continuer à la faire progresser. « Les besoins du marché du travail évoluent, il est donc essentiel de préparer encore mieux les futurs techniciens à assumer des fonctions de travail de plus en plus complexes et diversifiées. Il faut donner plus de place à la formation pratique, augmenter le nombre de diplômés, adapter les programmes d’études aux nouvelles réalités », a-t-il ajouté.

La tournée de promotion dans les régions prendra la forme d’une trentaine de rencontres entre les chambres de commerce locales, les cégeps et leurs partenaires. Lors de ces rencontres, on mettra en commun les besoins et les attentes réciproques pour en arriver à un meilleur arrimage et pour créer de nouveaux projets de partenariat en lien avec les besoins économiques régionaux.

Le partenariat entre la Chambre de commerce du Québec et la Fédération des cégeps s’inscrit dans le cadre du plan stratégique des cégeps, Miser sur la formation technique. Ce plan, lancé en mai dernier, présente six grandes orientations retenues par les cégeps pour guider le développement de la formation technique :

  • Les programmes techniques, qui offrent un enseignement supérieur de grande qualité, doivent préparer encore plus adéquatement au marché du travail, en particulier par le développement des stages, de l’alternance travail-études, des entreprises d’entraînement.
  • Les programmes doivent être encore plus accessibles et on doit, entre autres, accroître le nombre de places en formation technique dans des secteurs prometteurs d’emplois.
  • Un plus grand nombre d’étudiants et d’étudiantes doivent obtenir leur diplôme; il faut, en particulier, mener des campagnes de valorisation du diplôme et mieux orienter les élèves au secondaire.
  • Les programmes techniques doivent mieux s’harmoniser avec les autres ordres d’enseignement, pour favoriser l’accès des diplômés de la formation professionnelle du secondaire à la formation technique et celui des détenteurs d’un diplôme technique collégial à la formation universitaire.
  • Les programmes techniques doivent s’inscrire dans une perspective de formation continue, pour permettre le perfectionnement des diplômés de la formation technique et le recyclage de la main-d’œuvre.
  • L’offre de formation doit se faire de façon rationnelle et tenir compte à la fois des besoins locaux, régionaux et nationaux et des programmes offerts au secondaire, au collégial et à l’université.
– 30 –
Source : Viviane Fiedos
Téléphone : (514) 381-8631
Cellulaire : (514) 953-5983
vfie@fedecegeps.qc.ca