Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

La Fédération des cégeps fait le point sur le boycott des registres de présence dans les collèges

Montréal, le 25 septembre 1998 – Selon les informations recueillies par la Fédération des cégeps auprès de 46 collèges sur 47, la campagne de boycott des signatures des registres de présence amorcée cette semaine par la Fédération étudiante collégiale du Québec touche 14 établissements, qui regroupe environ 42 000 étudiants. Le boycott n’est toutefois pas appliqué partout de la même manière : dans certains collèges, une proportion d’étudiants et d’étudiantes ont en effet signé les registres malgré l’application du boycott dans leur établissement. Les collèges touchés par la campagne de boycott sont le Collège d’Alma, le Cégep de Baie-Comeau, le Cégep de Chicoutimi, John Abbott College, le Cégep de Lévis-Lauzon, le Cégep de Matane, le Collège Montmorency, le Collège de l’Outaouais, le Cégep de Rimouski, le Cégep de Sainte-Foy, le Cégep de Saint-Hyacinthe, le Cégep de Saint-Laurent, le Cégep de Sept-îles et le Cégep de Trois-Rivières.

Pour la Fédération des cégeps, ce boycott des signatures déclenché par la F.E.C.Q. pour lutter contre les compressions budgétaires n’est pas un moyen adéquat. Même si elle demande elle aussi au gouvernement de mettre un terme aux « coupures » en éducation, la Fédération des cégeps considère que le moyen retenu est contradictoire avec l’objectif poursuivi puisqu’il touche en premier lieu les collèges et qu’il les obligera à trouver d’autres manières de comptabiliser leur population étudiante, ce qui pourrait entraîner des coûts supplémentaires qu’ils devront eux-mêmes assumer. Les cégeps sont tenus de transmettre au ministère de l’Éducation le nombre exact d’étudiantes et d’étudiants inscrits à temps plein à la session d’automne après la date officielle d’abandon, le 20 septembre. Ces données sont un des éléments essentiels à partir desquels le ministère fixe la subvention exacte accordée à chaque collège lors d’un prochain exercice financier.

– 30 –
Source : Viviane Fiedos
Téléphone : (514) 381-8631
Cellulaire : (514) 953-5983
vfie@fedecegeps.qc.ca