Communiqués
Mémoires et avis
Textes d’opinion
Autres
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
Résultat(s)

Filtres sélectionnés:

Près de 1200 départs assistés à la retraite dans les cégeps : les cibles budgétaires devraient être atteintes mais les services directs aux étudiants risquent encore d’être touchés, selon la Fédération des cégeps

Montréal, le 20 août 1997 – Le programme de départs assistés à la retraite dans le secteur public et parapublic a amené le départ de 1188 employés de cégep : 802 enseignants, 69 professionnels, 254 employés de soutien et 63 cadres. Ces chiffres, publiés ce matin par la Fédération des cégeps, ne sont toutefois pas définitifs, puisque l’opération n’est pas terminée. « Les collèges doivent se livrer cette année encore à des réorganisations administratives, à des réaménagements de postes et à des restructurations difficiles. Bien qu’il soit trop tôt pour en mesurer les effets, il est évident que la qualité des services va encore être touchée », a commenté le président-directeur général de la Fédération, M. Gaëtan Boucher.

Aux prises avec des compressions budgétaires énormes de 68,9 millions de dollars cette année, les collèges devaient pouvoir compter, à l’issue des négociations qui ont eu lieu l’hiver dernier avec les employés du secteur public, sur une réduction de leurs coûts de main-d’œuvre de 45 millions de dollars — 35 millions pour le personnel enseignant et 10 millions pour les autres catégories de personnel.

Pour atteindre leurs objectifs financiers, les collèges devront s’abstenir de remplacer nombre des postes laissés vacants par les employés de soutien, les professionnels et les cadres. Le nombre de départs permet de penser que la cible sera atteinte mais, a souligné le président-directeur général de la Fédération, « il n’y a pas forcément lieu de se réjouir. Car la tâche de ceux qui restent ne fait que s’accroître. » Les collèges avaient déjà dû abolir l’an passé, à cause des compressions budgétaires, plus de 400 postes dans ces catégories de personnel. Plusieurs services directs aux étudiants avaient été réduits, supprimés dans certains cas.

Dans le cas des enseignants, la convention collective prévoit que ceux qui partent doivent être remplacés. C’est donc à travers différentes mesures d’économie, dont le rajeunissement du corps professoral, que les ententes signées l’an dernier prévoyaient d’atteindre la cible budgétaire. Le nombre de départs dans cette catégorie de personnel devrait permettre d’y arriver : les postes libérés seront attribués à des enseignants mis en disponibilité ou à ceux qui, sans être permanents, ont une priorité d’emploi dans le réseau. « Mais on peut également penser, ajoute M. Boucher, qu’un certain nombre de « nouveaux » feront leur entrée dans les collèges. »

– 30 –
Source : Viviane Fiedos
Téléphone : (514) 381-8631
Cellulaire : (514) 953-5983
vfie@fedecegeps.qc.ca